Guilde JDR serveur Kirin Tor (Horde)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eldin Haut Soleil - Elfe de Sang - Mage-phénix aspirant de l'Escadron Loups de Guerre

Aller en bas 
AuteurMessage
Eldin

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: Eldin Haut Soleil - Elfe de Sang - Mage-phénix aspirant de l'Escadron Loups de Guerre   Lun 17 Sep - 11:45

--------------------------------------------------


Nom et prénom du personnage : Eldin Haut-Soleil

Race : Elfe de sang (Sin'dorei)

Age : 78 ans

Origine/Maison : Originaire d'Aubétoile sur Quel'danas - Maison Haut-Soleil, branche mineure

Classe : Mage de Sang (Mage-phénix)

Famille :
- Astera Haut-Soleil (née Chantétoile) : Mère, décédée lors de la Troisième Guerre, sur le Plateau du Puit de Soleil.
- Thelanas Haut-Soleil : Père, décédé lors de la Troisième Guerre, sur le Plateau du Puit de Soleil.
- Lyandra Haut-Soleil :Soeur ainée, portée disparue dans le Norfendre après la Guerre Civile sur Quel'danas. (sort inconnu d'Eldin)

(Dans une certaine mesure, Anasterian, Kael'thas, etc... font -aussi- partie de sa famille j'imagine, mais on sait tous ce qui s'est passé, du coup je nous épargne un pavé inutile Smile)

----------------------------------------------------

Description physique :
Physiquement, Eldin est dans la moyenne haute thalassienne pour ce qui est de sa taille, mesurant 1m82, et possèdent une silhouette svelte et athlétique et une musculature fine mais visible, plus celle d'un estafette que d'un brise-sort.
Ses cheveux sont entretenu en une coupe courte et légèrement tirée en arrière, d'un blond d'or très répandu chez les thalassiens.
Sa fierté, ou plutôt celle de sa famille, se trouve dans ses yeux, dorés de naissance, tranchant avec le bleu azuré habituel des Haut-Soleil. Ses parents y voyaient un signe d'un grand avenir, sans doutes en lien avec le trône de Quel'thalas, et espérait secrètement qu'un jour il pourrait se rapprocher de la famille royal. Eldin en revanche, ne voyait en la couleur de ses yeux qu'une chose : la dernière Bien-Né en date à avoir eu de tels yeux fut celle qui provoqua la Guerre des Anciens. Dès lors, ses yeux dorés ne lui ont inspiré que la crainte d'un destin semblable à celui de la reine antique Azshara. Après la perte du Puit de Soleil, comme tous les Solfuries, Eldin avait appris à étancher sa soif de magie à travers les techniques du seigneur Illidan, et très vite ses yeux ont pris la teinte verdoyante de la magie gangrenée, le Fel. Il n'y a que quelques mois que ses yeux ont retrouvé plus ou moins leur couleur d'origine.
Il porte des tatouages commémoratif rouges aux bras, semblables en style à ceux de rommath, et identiques à ceux d'Aleszyl, pour célébrer un événement, une victoire commune aux deux.

Histoire résumée :

Né sur Quel'danas, d'une branche sans importance de la maison Haut-Soleil.

Il grandit pour devenir éleveur de coursoleil, apprenant l'histoire et la magie comme des passes-temps. Il vit une vie coupé du reste du monde sur Quel'danas, et en est satisfait.

Après l'invasion du fléau, il rejoint l'armée de Kael, approfondissant ses compétences magiques avec rommath, puis Aleszyl après avoir rejoint Dalaran.

Il fuit avec Kael en Outreterre, et participe à la campagne d'Illidan contre le Roi Liche. Après l'échec de cette tentative, il suit Kael en Raz-de-Néant, et lui restera loyal jusqu'à la chute du Donjon de la Tempête.

Après la purification du Puit, il reste sur Quel'danas, développant son lien avec les phénix, et ne va en Kalimdor que pour aider sur le mont Hyjal, après quoi il voyage pour découvrir les terres de la Horde, mais fini par retourner à Quel'danas où, après une longue discussion avec Rommath et Aleszyl, se décide à prendre part aux activités de la Horde, pour finir par être horrifier des actions de Sylvanas, et retrouve ce qui lui semble être la véritable Horde dans l'Escadron.

Histoire Complète :

Né à Aubétoile, sur l'île de Quel'danas, Eldin a grandi relativement loin des intrigues politiques de Lune-d'argent. Etant d'une branche tout à fait mineure de la maison Haut-Soleil, ni lui, ni ses proches, n'étaient impliqués dans la politique du pays.
Non, en vérité, sa famille était l'une des plus renommé famille d'éleveur de coursoleils, ces chevaux cornus qui peuplaient autrefois Quel'thalas, et de faucons-dragons et pérégrins.
Il a grandit à apprenant à s'occuper de ces bêtes avec son père, qui pour sa part était ravi de ne plus avoir à faire à la Cour du Soleil. La perspective d'une vie simple d'éleveur de chevaux et autres montures aviennes n'a jamais rebuté Eldin. A l'époque, il voyait en cela la chance d'une vie paisible et humble, faite de travail honnête et des plaisirs simple de la vie. Il ne l'aurait jamais avoué à personnes à l'époque, mais il y voyait surtout une chance de vivre et éventuellement mourir dans l’anonymat, sans avoir à maintenir l'image du nom qu'il portait, et surtout, sans avoir à craindre le poids du destin que son regard d'or laissé planer au dessus de sa tête, tel une lame prête à tomber.
Tout en apprenant la métier de son père, il appris avec sa sœur et sa mère l'histoire des Bien-nés -d'où sa crainte d'Azshara et sa fascination pour Kalimdor-, et lui et sa sœur apprirent la magie avec les telluristes de l'île et les veilleurs du Puit. Sa mère partageât souvent avec lui des récits sur la grandeur de l'ancien empire elfe, qu'elle avait elle-même appris par sa mère. L'amour que lui donner ses parents était inconditionnel, mais même de ses yeux d'enfant, Eldin voyait que sa sœur ne recevait pas le même traitement. Ses parents l'aimaient elle aussi, cela ne faisait aucun doutes, mais leur mère accordait plus d'attention à son petit "au regard d'or", qu'à sa "petite fleur de saphir", et déjà enfant, Eldin en ressentait de la culpabilité envers sa sœur.
Lyandra cependant, ne lui en tenait par rigueur. Elle-même répétait souvent que son frère était destiné à de grandes choses, et qu'elle se tiendrai à ses côtés lorsqu'il atteindrait la gloire. Mais leur relation fusionnelle dans l'enfance se délita avec les années, et un jour vint où Lyandra et Eldin se disputèrent quand à l'avenir de ce dernier. Lorsqu'il fut clair qu'Eldin n'avait pas l'intention de quitter Quel'danas pour poursuivre son destin, Lyandra prit les voiles pour Lune-d'argent, espérant rejoindre la famille royale, et les deux frère et sœur se quittèrent, en froid, ignorant que leur dispute serait le dernier contact qu'ils auraient jamais l'un avec l'autre.

Malheureusement, le Destin arrive toujours à ses fins. La Troisième Guerre frappa, le prince Arthas balafra la Haute Demeure des elfes, et souilla le Puit de Soleil, source de leur immémorial pouvoir. Lorsque les morts posèrent pied sur Quel'danas, Eldin aida du mieux qu'il pu les autres civils de l'île, leur offrant de venir se réfugier dans le domaine de sa famille. Ses parents avaient pris les armes pour participer à la défense du Puit, et tout deux avaient perdu la vie. Lorsque le Fléau quitta Quel'thalas, le silence mortifère qui s'était abattu sur la terre secoua Eldin dans les profondeurs de son être, et comme les quelques autres ayant survécu, il rejoint le groupe principal des survivants, sous la protection de Lor'themar Theron. Après plusieurs jours, un navire accosta, dans lequel le prince Kael'thas et sa suite venait réunir les quelques survivants Quel'dorei.

Il écouta avec émotion le discours de son cousin, puis les oraisons funèbres chantée par les nouvellement-nés Sin'dorei. Il songea un instant ) se présenter à son cousin, pour lui demander ce qu'il était advenu de sa sœur, mais fut pris de cours lorsque celui-ci demanda aux plus solides des survivants de le suivre au sud, pour chercher vengeance contre le Fléau aux côtés des restes de l'Alliance.
Mais avant, une tâche funeste lui incombait. Le Puit de Soleil portait la souillure de la mort, et cette souillure, par le lien que tout elfe avait avec le Puit, menaçait de dévorer les Sin'dorei de l'intérieur. De plus, des rapports indiquaient du mouvement dans la forêt, les trolls Amani semblaient marcher à travers le bois des Chants-Eternels, en direction du Puit de Soleil, ayant senti l'incroyable déchaînement de puissance sur le plateau. Kael'thas, épaulé par les magistères Rommath et Astalor Ligesang entreprirent alors de faire détonner toute la magie du Puit, le détruisant et sauvant ainsi l'âme des Sin'dorei, tout en privant les envahisseurs Amani en approchent du prix qu'ils convoitaient. Beaucoup des plus faibles s'écroulèrent de douleurs ou tombèrent, inconscient, dès l'instant où le Puit cessa d'être. Pour sa part, Eldin senti une douleur vive et déchirante dans sa poitrine et son crâne, qui lui sembla durer pour toujours, puis plus rien. Vraiment rien. Un sentiment de vide absolu à l'intérieur de son âme et de son être.
Il n'aurait normalement pas du suivre le prince, il n'était après tout pas un guerrier, et sa maîtrise des arcanes faisait pâle figure face à celle des puissants magistères qui suivaient son cousin au combat. Mais il insista pour offrir son aide, et insista au point qu'il piqua la curiosité de Rommath, l'un des-dits magistères. Celui-ci accepta de le prendre sous son aile, et de lui faire développer ses pouvoirs. Eldin n'était pas le seul elfe dans ce cas, plusieurs dizaines d'autres, brûlant d'un désir de vengeance, avait réussir à convaincre les officiers de Kael de les recruter malgré leur inexpérience. L'ost se mit donc en marche, vers ce qui était devenu les ruines de Dalaran, pour rejoindre ceux des Hauts Elfes qui étaient resté dans la ville après le départ du prince.

A plusieurs occasion, Eldin hésita à faire part de son identité à Rommath, et au prince. Mais à chaque fois, un contretemps arriva qui l'empêcha de s’exécuter.
Au bout d'un peu plus d'une semaine de voyage, les Sin'dorei arrivèrent devant les restes encore fumant de Dalaran. Là, il furent rejoint par un large groupe d'elfes. L'un d'entre eux, un sorcier aux longs cheveux argentés, s'avança devant le groupe, puis fit un rapport de la situation à Kael'thas. Apparemment la ville était elle aussi tombé devant l'assaut du prince Arthas et de la liche Kel'thuzad, née de la souillure du Puit. Ils avaient ensuite invoqué un seigneur démon qui d'un claquement de doigt avait éradiqué la ville. Il apprit également que la douleur qu'il avait ressenti à l'instant même de la destruction du Puit avait été partagé même par les elfes de Dalaran, aussi loin du Puit qu'ils eussent été. D'après les dire de l'elfe devant la foule, certains étaient même mort. Surtout les vieux, et les plus jeunes.

Lorsque l'elfe eu terminé son rapport, il guida les nouveaux arrivants jusqu'au camp des survivants. Là, Eldin vit pour la première fois de sa vie des humains, des gnomes, et même des nains. Plusieurs semaines passèrent avant qu'un connétable de l'Alliance du nom d'Othmar Garithos ne se présenta à Dalaran. D'après ses dires, il était le dernier grand maréchal de l'Alliance dans la région, et ce faisant représentait la plus haute autorité encore vivante de l'Alliance à Lordaeron. Il ordonna ensuite que le Kirin tor et toute ses ressources se placent sous son commandement. Kael'thas lui prêta allégeance, au nom de l'Alliance, et se plaça avec les Sin'dorei, sous son autorité. Il fut immédiatement évident que cet humain abhorrait les elfes. Son traitement des thalassiens ne ferai qu'empirer au fil des mois.

De son côté, Eldin poursuivait son entrainement avec Rommath, et s'avéra être un élève très talentueux, maintenant qu'il n'avait plus l'option d'une vie ordinaire. Lorsque Rommath estima que sa maîtrise de la magie du feu était "acceptable" dans la guerre face au Fléau, il lui fit part d'un secret partagé seulement par les mages Sin'dorei. Il lui parla d'un rituel effectué par certains pour débloquer une source de puissance supplémentaire en eux même, née et nourrie de leur rage, de leur haine, de leur désir de vengeance et de la soif dévorante de magie qui les consumait. Ceux qui entreprenait ce rituel occulte faisait des émotions bouillonnant dans leur sang une arme supplémentaire, et portaient le nom de Mage de Sang. Puis, cet exposé terminé, Rommath lui présenta celui qui, s'il le souhaitait, l'initierai aux secrets des mages de sang. Eldin marqua un instant de pause, et reconnu l'elfe face à lui. C'était celui-là même qui avait accueilli les survivants de Quel'thalas en faisant son rapport à Kael. Depuis, Eldin avait appris qu'il s'appelait Aleszyl Sâcresoleil, qu'il était originaire de Solcouronne, qu'il avait longtemps vécu à Dalaran, et qu'il était l'un des agents proches de Kael. Très récemment, il avait aussi été victime de torture de la part des bourreaux de Garithos, pour avoir changé en porc un homme qui avait tenté de forcer une jeune fille Sin'dorei. Il avait reçu tant de coup de fouet qu'il en avait perdu connaissance, et Kael'thas avait été absolument furieux.
Il allait visiblement mieux, et avait adopté la jeune fille comme sa propre enfant. Il dégageait quelque chose qui rappelait à Eldin son propre père, et les deux hommes formèrent immédiatement un lien fort. Aleszyl avait été initié par Kael'thas, et à présent, il était prêt à partager ces secrets avec Eldin.

Eldin avait d'ailleurs fini par parler à Kael'thas. Il fallut un moment à Kael'thas pour se remémorer Lyandra, et malheureusement, cet attente se solda en une déception pour Eldin. En effet, Kael'thas ayant passé le plus clair de son temps à Dalaran, il ne pu informer Eldin sur le sort de sa sœur. Les deux cousins avaient tissé des liens, discrets, mais étroit. Tout deux trouvait une certaine consolation à savoir qu'ils n'étaient pas les derniers de leur maison, même si très souvent, le brouillard des épreuves récemment traversé par Kael le lui faisait oublié. Eldin pour sa part était heureux d'avoir une famille à nouveau, et a vrai dire, les autres survivants était devenu pour lui comme une seconde famille. Mais de manière général, il ne s'affichait pas au côté de son cousin. Être un simple soldat parmi les soldats lui redonnait un peu de cet espoir d'une vie anonyme à laquelle il aspirait, et il s'en satisfaisait complètement.

Le reste de l'histoire est connu de tous, les Sin'dorei fuirent aux côtés des Naga pour l'Outreterre. Illidan lança l'assaut sur le trône de glace, mais échoua. Les relations entre Kael et Illidan se refroidirent, et les Solfuries partirent vers le Raz-de-Néant pour en collecter les énergies arcaniques. Kael fini par se perdre lui-même dans ses craintes, son désespoir et son addiction.

Par la suite, après la purification du Puit de soleil, Eldin passa le plus clair de son temps en Quel'thalas, surtout sur Quel'danas, ou avec les Solfuries il entretient la tombe de son cousin. Il n'y a que lors du cataclysme qu'il a quitté l'Eternel Royaume pour enfin poser les yeux sur le mont Hyjal et les forêts ancestrales de Kalimdor. Après quoi il a exploré les terres de la Horde un temps, avant de revenir à Aubétoile.

Les événements récent l'ont poussé à s'impliquer d'avantage dans les activités de la Horde, pour le bien de son peuple, mais les similarités entre l'invasion du Fléau de Quel'thalas et celle de la Horde sur Sombrivage ont rouvert de vieilles blessures. Et les actes du chef de guerre lors du siège de Lordaeron, qui ont failli lui coûter la vie, l'ont pousser à rechercher une alternative à suivre la reine banshee. Une alternative qu'il pense avoir trouvé auprès de l'Escadron.

----------------------------------------------------

Capacités spéciales - Mage-Phénix :

Éclats verdoyants : Comme les autres mages de sang, Eldin connait le rituel nécessaire à la fabrication de sphères verdoyantes. Ces sphères chargées d'énergies magiques instables sont utilisées pour renforcer les sorts du mage de sang. Lorsqu'elles s'immolent, les sphères se brisent et relâchent les énergies chaotiques qu'elles renferment, renforçant violemment le prochain sort que nourrir ces énergies.

(De manière générale, rend les sorts plus puissant, en augmentant la zone d'effet, et les dégâts, en cas d'effet supplémentaire, ceux-ci sont précisé sur le sort. Tout à voir avec les MJ lors des événements. Maximum de 3 fragments par eventRP. Doit effectuer un rituel pour en créer d'autres.)


Invocation de Phénix : Eldin invoque un phénix disposant d'un montant de PV égale à la moitié des siens.

(Le Phénix dispose de barrière flamboyante et brûlure. Lorsqu'il utilise "Touché du Phénix" Eldin transfert des PV du phénix à la cible du sort, et est donc limité par les pv du Phénix. S'il transfert tous les PV, le Phénix "meure".)

Touché du Phénix : Eldin canalyse les énergies régénératrice d'un phénix vers la cible, transférant tout ou partie des PV du Phénix vers la cible.

(Nécessite qu'Eldin ait invoqué un phénix au préalable. Soin.)

Ponction de Mana : Eldin vole du mana à la cible pour le consummer. Il gagne un point d'action, mais aussi un point d'addiction. Chaque point d'addiction au dessus de 10/20 augmente les risques qu'il se laisse emporter par l'addiction.

(Pour chaque point au dessus de 10/20, il retire 1 à ses résultats de lancé /rand. A 20/20 d'addiction, il dois faire un /rand100 : Au dessus de 50, tout va bien, en dessous il se transforme en déshérité. Si cette technique est utilisé sous l'effet d'un éclat verdoyant, Eldin gagne 2 points d'action, mais aussi 2 d'addiction.)

Phénix Incarné : En dernier recours, les plus puissants mages-phénix savent comment sacrifier l'essence d'un phénix majeur pour en offrir le pouvoir de renaissance à un allié déchu. L'acte est cependant épuisant, aussi bien physiquement, que mentalement et émotionnellement, et ce sacrifice n'est jamais fait à la légère.

(Résurrection. Si le sort réussi, la cible est ressuscitée, mais la mage-phénix ne peut plus invoquer de Phénix pendant 1 journée entière (IRP), et que le sort réussisse ou non, le mage est étourdie pendant /rand 5 tours.)

Felomin'Ashal : Appris auprès des plus grand mages de sang, cette forme d'explosion pyrothecnique est amplifié par la colère et la rancœur collective des Sin'dorei.

(Sous l'effet d’Éclats Verdoyants, la boule de feu se charge d'énergie gangrenée et de flammes de phénix. Le projectile suit aussi inexorablement sa cible, et ne peut être ni dévié, ni évité, condamnant la cible à une mort douloureuse.)

---------------------------------------------------

Equipement :

Arme : Sceptre doré Sin'dorei

Armure : Aube Sin'Arkhanori

Sort curatif : Touché du Phénix
----------------------------------------------------

Stats :

A définir !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eldin

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 17/09/2018

MessageSujet: L'elfe et la louve   Lun 17 Sep - 23:57



Après quelques temps de préparation, Eldin quitta Orgrimmar, comme convenu auprès de Dragosh et Ladokh, et parti s'isoler dans le désert vaste des Tarides. Il avait espéré que cette expérience l'aiderait à forger des liens plus forts avec son compagnon lupin, dont il ne connaissait pas encore le nom. Les deux se mirent en route, et entreprirent un long voyage.

Les premiers jours furent difficiles, le loup avait donné une chance à Eldin, maintenant il attendait que l'elfe fasse ses preuves. Eldin pour sa part ne savait pas trop comment traité le loup. Comme un animal de compagnie ? Non, celui-ci était bien plus grand, et surtout bien plus puissant que n'importe quel animal de compagnie. Et cette lueur dans son regard, une intelligence vive et brûlante telle une flamme luisait en eux.

Eldin avait tenté de lui offrir la viande d'un animal qu'il avait abattu à l'aide de la magie, mais le loup refusa de manger. Il avait tenter de lui offrir de l'eau qu'il avait conjuré, mais le loup refusa également de boire. Ce manège dura plusieurs jours, et Eldin commençait à songer à rentrer à Orgrimmar, en ayant échoué à former des liens plus fort avec le loup. Il était épuisé par le voyage et la chaleur. Il avait refusé de monter la bête, pensant que pour lui montrer qu'il la voyait comme son égale, il marcherait à ses côtés. Mais après plusieurs jours à airer, perdu dans le désert sans fin des Tarides, au bord de l'épuisement, affamé et assoiffé, le loup s'écroula de fatigue. Voyant le mastodonte animal écroulé, Eldin fut saisi au cœur. Il ne l'abandonnerai pas. Il tenta de faire boire le loup, mais il lui parut évident qu'il faudrait plusieurs jours de repos à la bête pour recouvrer ses forces. Il se résolu alors à porter son compagnon du mieux qu'il put, jusqu'à un oasis semblant se dessiner à l'horizon. Mais à mesure qu'ils approchaient de cette source de salue, Eldin put entrevoir une bande de centaures chargeant de leur direction. Malgré son propre état d'épuisement, Eldin était encore assez lucide pour réaliser que, dans son état, il ne faisait pas le poids face à une bande de maraudeurs centaures. Dans un dernier élan de désespoir, il conjura tout le feu de la haine qui dormait en lui en noyant les maraudeurs dans un déluge de flammes, puis sombra dans les ténèbres.

Douces, réconfortantes, paisibles. Sans pour autant sentir ses paupières bouger, il commença à apercevoir des formes face à lui. D'abord inondée par la lumière, sa vision s'éclaircit : c'était l'île de Quel'danas, comme il s'en souvenait dans son enfance. Était-il mort ? Quelle douce pensée de se dire que son au-delà personnel était son propre foyer, libre des balafres dont l'histoire l'avait marqué. Instinctivement il tourna la tête vers la direction où la tombe de son cousin se trouvait. En lieu et place de l'édifice élégant où reposait le prince Kael, une montagne colossal s'élançait vers les cieux, et à son sommet, un titan sylvanien dans les branches partaient se perdre dans les voûtes céleste se tenait, haut et majestueux. L'image lui inspirait un sentiment de paix profond, et pourtant, il savait qu'en ces lieux, jamais un tel arbre et une telle montagne ne s'étaient dressés au delà de l'océan. Lorsqu'il tourna à nouveau son regard vers le mouillage des confins du soleil, il se vit face à son grand loup, maintenant plus grand encore, le toisant de deux fois sa hauteur passée. La bête renifla son visage, et le lécha une fois, puis une deuxième.

Eldin ne pu s'empêcher d'exprimer un certain amusement. Ils avaient partagé leurs derniers moments, il semblait juste que les deux compagnons se voient réuni dans l'après-vie.

"Je m'appelle Kiva." La louve s'était assise aux côtés d'Eldin, et tout deux contemplait le couché de soleil sans fin devant eux.

C'était donc une femelle. Et dire qu'il l'avait à plusieurs reprises appelé par des surnoms masculins. Eldin ne put s'empêcher d'être pris de quelques remords.

"Ce n'est rien, je ne me vexe pas pour des choses comme ça."

Avait-elle lu dans son esprit ?

"Ici, les pensées sont des paroles, c'est aussi pour ça que je peux te parler."

:: Où sommes nous ? ::

"Pas dans l'après-vie, petit prince. Nous sommes dans ton esprit."

:: Dans mon ... Ne sommes-nous pas mort ? ::

"Non, petit prince. Mais nous avons failli."

Eldin tenta de sortir de la torpeur, mais une douleur vive sembla saisir tout son être, comme si un éclair l'avait traversé du fond de ses orbites, jusqu'à l'arrière de son crâne, en traversant tout son corps au passage.

"Je ne le conseillerais pas. Toi comme moi nous avons tous les deux frôlé la mort, le repos, ici, est crucial, surtout pour ce qui nous attend."

:: Ce qui nous attend ? ::

"Oui, cet endroit de ton esprit cache de nombreux secrets, petit prince. Laisse ton regard glisser d'un endroit à l'autre, laisse le se poser, et vois."

D'abord incertain, Eldin se vit lentement poser le regard vers les Confins du Soleil, et une vision l'envahit. Il voyait devant lui des images d'un événement chaotique, comme si différent souvenir semblaient se confondre et se mélanger dans son esprit. Il voyait de nombreux elfes fuir le plateau du Puit de Soleil, vers des navires. Kael'thas et Rommath faisaient marche vers le Puit, Kael tenant en sa main les trois cristaux de lune qui avivaient jadis Ban'dinoriel, la barrière impénétrable qui eut préservé la civilisation elfique jusqu'alors. Il se souvenait clairement de ce jour, c'était celui où le Puit de Soleil avait été anéanti pour sauver le peu des survivants au massacre du Fléau. Mais il se souvenait également que le magistère Astalor Ligesang avait aidé Rommath et Kael à l'époque, et dans cette version de souvenir, il ne voyait que Rommath, Kael et ... Aleszyl Sâcresoleil ?
Son mentor avait les cheveux attachés dans son dos, un style inhabituel pour lui, et semblait avoir souffert de combat récent.

:: Il n'était pas sur l'île quand ces événements ont eu lieu. ::
"Il te faudra démêler les mirages des vrais images à travers ce brouillard, Eldin."

Kael'thas confia les cristaux à Rommath et Aleszyl, puis se tourna vers Eldin, et lui remis un petit flacon familier, empli jusqu'au goulot d'un liquide lumineux et luisant de puissance.

:: Ça ne s'est pas passé ainsi. Je faisais partie de ceux sur les bateaux, ceux qu'on évacuait. Et Rommath ne m'a confié cette fiole que bien plu- ::
"Regarde."

Kael plaça une main sur la nuque d'Eldin, et colla leur deux fronts.

"Tu devras être un symbole d'espoir pour notre peuple, mon frère." lui dit-il.
:: Il ne m'a jamais parlé à cette époque, notre première discussion a eu lieu des mois plus tard. Et nous étions à peine cousins, pourquoi m'appelle-t-il son frère ? ::

Etait-ce la pluie ou les larmes qui coulait du regard azuré de Kael ? A cet instant, Eldin réalisa que ces même larmes avaient entamé leur mouvement sur de nombreux autres visages. Des cris de désespoir, de colère, de haine, non sans similarités avec ses propres cris d'agonie à la vue de la chute de leur royaume. Et des mots de mépris, de dégoût, de chagrin. Mais aucun n'était dirigé à la horde des Morts. Non, ils allaient à ... l'Alliance ?
Nombreux se battaient et luttaient pour rester et défendre leur foyer jusqu'à la fin, mais ils étaient tôt ou tard tous emmené sur les navires en partance du port.

Par des trolls aux visages affligés par la souffrance résonnante des elfes dont on était en train de voler l'héritage et le foyer une nouvelle fois.

Par des orcs cherchant à sauver ceux dont la témérité naissait plus de l'inconscience et du désespoir, que du courage.

Par des taurens, tentant tant bien que mal d'appaiser la douleur et le tourment des Sin'dorei, dont le sang macculait à nouveau la Haute Demeure.

:: Est-ce une vision de l'avenir ? ::
"Non. Et peut-être oui."

Kael'thas regarda Eldin droit dans les yeux, le visage marqué par le désespoir. Il lui tendait toujours la fiole, dans l'attente que son cousin la prenne. Eldin s’exécuta.
"Va maintenant, petit." Kael fit un mouvement de la tête en direction des évacués. "Ils auront besoin de toi, et de ça." Il pressa la fiole d'eau du Puit Solaire contre la poitrine d'Eldin.
"N'oublie pas le Puit de Soleil." Sur ces mots, Kael, Rommath, Aleszyl, et bien d'autres, s'engoufrèrent dans la brasier qu'était devenu le Plateau du Puit.

La seule image qui suivit fut celle d'Eldin, la fiole à la main, sur l'un des navires, regardant en direction de Quel'danas, des soldats des autres races de la Horde à ses côtés, et d'un bruit d'explosion assourdissant, à faire trembler les fondements de la terre, accompagné d'un flash de pure lumière, et des lamentations de peuple Sin'dorei, sauf, mais à présent déshérité de tout.

"Ne laisse pas ton cœur être troublé par le chagrin, petit prince, la fin est encore très loin, pour toi comme pour ton peuple."

Eldin laissa son regard flotter à nouveau jusqu'à l'image calmante du mont Hyjal, si étrangement placé dans son esprit.

Les yeux fermés, il crut sentir une légère brise caresser une partie de son dos, ses bras et son visage. Il entendit une voix douce, chaude, rassurante, se prendre d'un léger rire, presque inaudible, et lui murmurer :

"Il est temps de se réveiller, mon amour."

Il senti une main lui passer délicatement sur le dos. La tendresse et la douceur avec laquelle elle glissait contrastaient avec la rugosité de son contact. Le labeur avait laissé sa marque sur cette main, mais ne lui avait pas ôté son expressivité.

Eldin se senti sourire, puis clignant lentement des yeux, découvrit une chambre à l'architecture inconnue. Son style lui rappelait l'architecture de Suramar d'une certaine façon, ou peut-être l'architecture des plus anciennes structures de Quel'thalas, mais elle avait quelque chose de clairement Kaldorei. Depuis sa litière, il pouvait apercevoir une étagère typiquement thalassienne, suspendue dans les airs et tournant sur elle-même grâce à la magie. Des draperies translucides agrémentaient le plafond, et bordaient de chaque côté une ouverture vers un balcon. Son regard se dirigea brièvement vers la direction d'où provenait la voix qui l'avait éveillé. Malgré ça concentration cependant, il ne parvint pas du tout à distinguer les traits de l'individu, mais vraisemblablement, il n'était pas dérangé par ce fait, et la présence de cette autre personne lui procurait réconfort et bien-être. Il se leva, la vue toujours trouble, incertaine. Comme si son esprit n'était pas certains de l'image qu'il devait manifester. Enfilant négligemment une robe de chambre de satin léger, il se mit en marche vers le balcon. Et la vision qui l'accueilli le fit trembler, non pas de peur ou de colère, comme sa vision du Puit l'avait fait, mais d'émerveillement et d’allégresse.

Devant lui, une vaste cité elfe antique s'étendait, vibrante de vie et de magie, perdue au milieu d'une vaste forêt primordiale aux arbres sans age. Les rues étaient noires de monde, des milliers d'elfes y vaquaient à leurs occupations journalières. Partout des lumières, des drapeaux, des tentures s'agitait avec l'air frais du matin. Mais la vision la plus saisissante qu'il lui fut donné d'admirer cependant se tenait dans une court à quelques dizaines de mètres à peine du large édifice duquel s'élançait son balcon.

Au centre de cette grande court ceinturé de hautes murailles, un grand bassin avait été creusé, et ornementé de peintures et de sculptures de toute beauté. Mais la vrai merveille se trouvait dans le bassin ; une source aux eaux scintillantes, aux nuances parfois dorées, parfois bleutée, parfois d'une rose violacé pur, et toujours rayonnante. La lumière de ce lac, de ce Puit, ainsi que sa magie, circulait à travers toute la cité, et ça et là, Eldin remarqua des arbres semblables à ceux du Bois des Chants-Éternels, mais aussi des arbres ressemblant aux variétés de Suramar, formant de larges parcs.

Contemplant cette source de puissance et de vie, Eldin sentit des mains, puis des bras, l'enlacer, et un menton se poser sur son épaule. La sensation de contact entre les deux peaux lui paru si réel qu'il fut saisi de frissons qu'il pu sentir à travers sa torpeur.

"Ils n'attendent que toi mon amour. Va, les Enfants du Noble Sang comptent sur toi. Tu leur a rappelé qu'il suffit d'une cendre à un phénix pour raviver ses flammes."

Il senti un baiser se poser dans son cou, puis en un battement de cils, il était à nouveau sur Quel'danas, dans le village de son enfance.

:: Quel était cet endroit ? Cela semblait si ... inespéré, et irréel. ::
"Une terre où la lumière des étoiles ne ternie jamais, petit prince."
:: Kalimdor ? ::

La louve ne répondit pas dans un premier temps, faisant un cercle autour de lui avant de s'asseoir face à lui.

"Pas le Kalimdor que l'esprit hurleur désir."
:: Sylvanas ... Oui, je vois ce que tu veux dire Kiva. ::
"Mais l'espoir perdure, petit Eldin. L'esprit hurleur peut ronger les bras et les jambes de la Horde, de la Vrai Horde. Mais jamais elle ne touchera son cœur."
:: Nous ne la laisserons pas. ::
"Oui, trouve la force en ta meute. L'unité."

Eldin acquiesça en esprit, puis lança un œil alentour.

:: Me reste-t-il encore des choses à voir Kiva ? ::

La louve prit un temps avant de répondre, plongeant son regard vert dans celui d'Eldin.

"Oui, mais pas maintenant. Il est temps de te réveiller à présent. Mais lorsque le moment sera venu, nous nous retrouverons ici, et alors tu verras. Tiens toi prêt lorsque Ceux-dessous-les-flots s'élèveront, ce sera le signal."

Eldin prit un temps, puis posa :

:: Tu es plus qu'une simple monture n'est-ce pas ? ::

Eldin cru un court instant que Kiva lui sourit, puis la louve de lui répondre.

"C'est un sujet mieux discuté lorsque tu seras.

                                                                                    Réveillé !"

Subitement, Eldin se vit arraché à son sommeil, ses yeux s'ouvrant d'un coup, accompagné d'une inspiration paniquée.

"Du calme mec. Le juju, il a bien marché, mais il faut pas pousser tout de suite."

La voix qui s'adressait à lui était trolle, l'accent trahissant clairement l'origine Sombrelance de celui qui se tenait près d'un petit feu de camp.

"- Sale mojo avec les centaures mec. J'aurais pas aimé être à leur place. Heureusement que je vous ai vu, toi et ton loup de guerre, sinon vous seriez tout les deux morts là-bas." Le troll pressait de la main une mixture à la couleur malsaine, mais à l'odeur de sève.
- Vous nous avez sauvez ?
- Bah ouais. On abandonne pas des frères de la Horde." Malgré sa tentative d'afficher un air de conviction, celle-ci ne se traduisait pas dans ses mots. Un sentiment qu'Eldin lui-aussi partageait.

"- Merci ... Comment vous appelez-vous ?
- Moi c'est Zul'kiss, des Sombrelances. Et toi ?
- Je m'appelle Eldin, et voici-
- Kiva, je sais."

La louve était assoupie aux côtés d'Eldin.

"- Hehehe, tu crois que tu es le seule avec qui elle discute ?" Le troll était visiblement amusé. "Les chamans, il savent parler avec les esprits, et ton amie, elle a un esprit fort. Elle s'est réveillé il y'a quelques jours et elle m'a aidé à te guérir.
- Quelques jours ? Depuis combien de temps suis-je endormi ?
- Oh bah tu sais, quand je vous ai trouvé ça devait faire quelques heures que vous aviez perdu connaissance tout les deux. Après il a fallut que je vous traîne ici tout seul. Alors je dirais, bah ... une semaine.
- Une semaine ?"

Il aurait été prêt à juré qu'il ne s'était agis que de quelques heures.
Eldin ne remarquait que maintenant l'environnement autour de lui. Il était dans une caverne fraîche et humide, et à l'extérieur, il parvenait à entrevoir de la verdure et une étendue d'eau. Il s'agissait sans doutes de l'un des oasis du sud des Tarides.

"- Oui, ça a pris de temps de vous remettre sur pied. Vous aviez vraiment pas la forme quand je suis tombé sur vous. Mais je pense que là, elle et toi vous pouvez y aller mec."

Eldin se releva en douceur pour ramasser ses biens, puis remercia le troll. Il monta sur le dos de Kiva, avant de faire demi-tour pour s'adresser au troll.

"- Merci pour tout, Zul'kiss. Si à n'importe quel moment vous avez besoin d'aide, ou de quoi que ce soit ..." Eldin matérialisa un petit cristal rouge qu'il tendit au troll. " Utilise le, et je vous viendrai en aide. On n'abandonne jamais un frère de la Horde."

Le troll esquissa un rictus amusé, et lança à Eldin :

"- Pour la Horde, mec !
- Pour la Horde !"

D'un signe de la tête entendu, les deux hommes se séparèrent, et Eldin entreprit le chemin retour vers Orgrimmar.

"Viens Kiva, il est temps de rejoindre la meute."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Eldin Haut Soleil - Elfe de Sang - Mage-phénix aspirant de l'Escadron Loups de Guerre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche Haut elfes ile de sang
» RECRUTEMENT: Fireb-Elfe-Level 20-Mage de feu
» [vente] hauts elfes neufs Warhammer Battle
» boîtes "Île de sang" sur wayland
» Mon armée Haut Elfe

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadron Loups de Guerre :: Présentation de l'ordre :: Présentation des Membres de l'escadron-
Sauter vers: