Guilde JDR serveur Kirin Tor (Horde)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le dernier Boagari (Partie 1)

Aller en bas 
AuteurMessage
Bogar Boagari

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 24/10/2018

MessageSujet: Le dernier Boagari (Partie 1)   Mer 24 Oct - 22:53

"J'fume pour oublier"


-Debout!
Un soleil enchanté sur une cité d'or étincelante. Et pourtant, du haut de ses 15 millénaires d'existence, Zuldazar reste un sanctuaire interdit, un refuge pour l'une des races les plus antiques du monde.
-Mama, laisse moi dormir!
Et pourtant les fils gardent la témérité de leurs pères. Tel était le cas pour Bogar, fils cadet du clan Boagari. Mais même le plus féroce des diablosaures n'aurait pu tenir face à sa mère, Lu'nah.
-Lève-toi maintenant! Tu vas être en retard!
-D'accord...
Le petit troll menait une vie paisible, malgré une ségrégation qu'il subissait chaque jour de la part de son père. La culture zandalari est encore stricte aujourd'hui: Les fils doivent égaler les pères, voire les surpasser. Mais Bogar ne voulait rien savoir. C'était un enfant coincé dans sa bulle, aimant observer ce qui l'entourait, fouiller les vieux rouleaux et entendre son grand-père lui raconter des histoires. C'était d'ailleurs sa plus grande source d'inspiration.
Mais le seul qui pouvait réellement le comprendre était son frère: Dazango. C'était lui, le véritable héritier de la famille. Tous les espoirs de son père étaient tournés vers lui. Puissant guerrier dès l'enfance, bien vu des anciens et surtout l'un des nombreux enfants à avoir l'honneur d'écouter les discours du roi lors de sessions privées.
Il avait tout ce que son frère n'avait pas...mais sa mère était formelle: jamais elle ne préfèrerait l'un à l'autre.
Et pourtant, toujours comparé à plus fort que lui, rien ne lui laissait présager d'un quelconque avenir.




Mais ce matin là était différent. C'était un jour de célébration. Toute la ville était en fête: Le début des longues prières des prêtres Zanchuli à l'ancien temple sacré. Pour fêter cet évènement, des banquets gigantesques et des loisirs avaient été organisés.
Courant le plus vite qu'il pouvait, Bogar traversait les fumées des étalages, et des nombreux encens religieux. Le grand bazar était jonché de curieux venus des 4 coins du royaume, et l'ensemble des ruelles surplombant la ziggourat de Dazal'alor étaient aussi pleines qu'une ruche. Avançant de son trône jusqu'au surplomb de son empire, Rastakhan le roi de tous les trolls d'Azeroth prononçait l'ouverture des festivités.
-Aujourd'hui, les loas ils sont avec nous! Et notre glorieuse cité rayonne de part le monde jusqu'aux confins des races inférieures! Zandalar, elle sera toujours le soleil du monde! Alors, en l'honneur de Pa'ku qui rend aujourd'hui le soleil radieux et Kimbul qui emplit nos coeurs d'allégresse, je déclare ouvert les banquets et les prières!
En deux petites secondes, Bogar se perdit dans l'immense brouhaha d'allers-venus. Il trouva finalement son grand-père, Boo'gati, le vieux féticheur, assis sur un des escaliers d'un restaurant.
-Alors, mon petit, tu as bien écouté le discours du roi?
-Oui grand-père! Dis, tu commences quand tes tours de vaudou?
-Patience, petit sauride! Je finis ma boisson et je m'y met!

Et c'est ainsi que le vieux troll émerveillait les passants, transformant un pauvre assistant choisi au hasard en grenouille, crapaud, sauride, et même un bébé raptor!...Mais il finit par arrêter quand l'apprenti mordit par inadvertance le fessier d'une prêtresse de Gonk.
-Et c'est ainsi que tu défends l'image de notre clan, vieux débris?
Bae'ger, fils de Boo'gati et père de Bogar, se dressait devant eux.
-L'vieux débris, il va t'apprendre à parler mieux à ton paternel!
-Bogar. A ce que je vois tu préfères regarder des tours de passe-passe au lieu de t'entrainer? J'espère que tu es prêt. J'ai entraîné Dazango toute la journée. Et demain...nous saurons qui est mon successeur.
-...pa...papa...je...
Aussitôt le troll décocha une violente gifle au pauvre petit troll, s'étalant par terre.
-Ne m'appelle pas papa...j'ai accepté que tu vives à ta naissance car ta mère le voulait. Rien de plus.
Boo'gati aidait le petit troll à se relever, fixant d'un air furieux son fils.
-Ton Dazango, il va se faire démolir par Bogar! Je lui ai appris plein de trucs contre tes muscles à la noix!
-Nous verrons cela...Ne sois pas en retard.
Alors que Bae'ger s'éclipsait, le petit Bogar en pleurs s'enfuit de l'étreinte de son grand-père, courant à travers la foule. C'était tout ce qu'il avait pour oublier qui il était.
S'asseyant sur la jetée devant le soleil couchant au delà des tours de garde du port, il pleurait à chaudes larmes.


Mais malheureusement, son destin était désormais en jeu. Si il n'arrivait pas à battre Dazango le lendemain, il serait chassé de son clan et serait condamné à errer, sans but. Et sans famille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le dernier Boagari (Partie 1)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Résumé partie XXVI et impressions
» Mission 6 : Rira bien qui rira le dernier !
» Partie hordes : Yann vs fx
» Scénario pour la prochaine partie SDA ?
» Comment charger une partie en pgn de l'ICCF

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadron Loups de Guerre :: Activité jeu de rôle de la guilde :: Récits Rp divers-
Sauter vers: