Guilde JDR serveur Kirin Tor (Horde)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La légende de la Flamme Noire

Aller en bas 

J'écris la suite ?
Oui
100%
 100% [ 4 ]
Non
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 4
 

AuteurMessage
Makuda

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: La légende de la Flamme Noire   Mar 16 Jan - 8:27

Laissez moi vous conter une histoire, celle d'une pensée qui devint une incarnation de la mort...
Tout débute il y a de cela cinq milles ans, les Haut-elfes installé dans le Nord de Lordaeron, dans l'ancien territoire Amani, expérimentaient et apprenait de nouvelles magies. Parfois, elles étaient bénéfiques, et d'autre fois... Maléfique...



Ashriel Thera'no Diel, grand Magistère de son état et puissant mage respecté parmi les elfes, entrepris de lié magie des elfes et magie troll, il avait étudier ce peuple primitif et leur magie tribal. Il pensait contrôler leur magie comme il contrôlait l'arcane, c'est alors qu'il entrepris des rituels. Pendant des années le mage effectuait dans le plus grand des secrets des prières et des rituels vaudou, il cherchait à attirer à lui les esprits trolls, en vain... Pendant trente ans le mage effectuait sans cesse des prières, des rites, mais jamais on ne lui répondu. Un jours par pure envie d'essayer, ou par folie, il enleva une enfant et l’amena dans son laboratoire. L'enfant se retrouva allonger sur un autel, l'arrière de son crâne était en sang, le mage avait assommé la jeune fillette à coup de masse. Ashriel se saisit d'un couteau en os, volé à un sorcier-docteur troll et entrepris d'effectuer comme à ses habitudes les fameuses prières avant de lentement laisser la lame en os pénétrer le torse de la jeune fille, qui se réveilla et hurla.
Alors que les cris résonnait, l'esprit du mage s'éclairait enfin, une voix vint à lui... Elle lui demandait ... Des âmes... Plus d'âme... et alors que les cris cessèrent la voix disparu. L'elfe observa le cadavre et l'immola avec l'un de ses sorts de feu, il était souriant, depuis trente ans il cherchait cette voix, il cherchait à avoir un contact... Enfin il avait trouvé le moyen !

Alors que le temps passait, les disparitions se multipliaient. Ashriel, étant Magistère et respecté n'étais jamais suspecté, à vrai dire, il n'avait jamais de lien avec les personnes enlevés, il profita alors de son statut pour continuer ses sacrifices, chaque fois, la voix lui en demandait plus, sauf une fois...
La voix résonna dans la tête du mage, souriant et bercé d'illusion, elle lui promis du pouvoir, le pouvoir qu'il rêvait de manier et soumettre à sa volonté, cette voix disparu dans un murmure avant que le mage ne reçoivent une illumination, il fut touché par un savoir ancien, son esprit vagabondait dans une bibliothèque de connaissance infini, mais à peine il toucha du doigt le savoir tant désiré que sa vision disparue... Le magistère était frustré, énervé, il détruisit la quasi-intégralité de son labo par colère.
Mais il eu une idée, il avait compris qu'il fallait de la puissance... Il mit alors au point un stratagème...

Le temps s'écoula, les saisons passèrent et le mage avait donner cours à de nombreux apprentis, tous plus prometteurs les uns que les autres. Il avait formait certains des plus prometteurs apprentis mage de sa génération, il était fier de ses disciples, ils étaient obéissant et avait une foi absolu en leur mentor. Une foi qui finira par devenir la clé de voûte de ses recherches. A l'aube de son éveil spirituel, le mage fit venir ses apprentis dans son laboratoire, il leurs demanda d'effectuer un sort, un sort qu'il avait appris à ses élèves, mais qu'ils leurs avait refuser d'utiliser, il leurs avait menti sur l'identité du sort, leurs promettant qu'ils pourrait l'utiliser un jours sous sa protection. Le sort n'était rien d'autre qu'un puissant sortilège de masse, qui avait pour but d'assoupir tout ceux qui incantait le sort et l'écoutaient.
S'entourant d'une barrière de silence, Ashriel était insensible et alors que ses apprentis tombèrent tous sur le sol, il se saisit de son couteau rituel et un à un, il égorgea ses disciples, récitant sa prière macabre. L'elfe tomba au sol après avoir égorgé la moitié de ses élèves, il se sentait enfin ... Réveillé, la voix tenait sa promesse, elle lui offrit des secrets, des secrets sombres et occultes. Il avait enfin le pouvoir tant désiré, mais il en voulait d'avantage, il se releva et termina sa besogne. Il reçu alors sa récompense, le savoir des ombres et du vide.
Ashriel se sentait puissant, libre, invincible, il n'était pas fou.. Non... C'est le monde autours de lui qui ne le comprenait pas, il avait enfin toucher le savoir ancien, un savoir si rare et convoité, mais il ne pouvait le partager, il ne le fallait pas, il risquait de le perdre, voir pire... Se le faire voler. Ashriel prit ses bagages et disparu, laissant derrière lui un laboratoire plein de cadavre de ses disciples pourrissants. . .

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makuda

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: Re: La légende de la Flamme Noire   Mar 16 Jan - 13:25

Près d'un ans était passé et le fugitif Ashriel "Le mage Fou" était introuvable, quelques rumeurs disait qu'il était mort, d'autre qu'il s'était suicidé suite à ce qu'il avait fait et enfin, d'autre observèrent un être tordu et bossu, marchant et errant dans les terres de printemps éternel.
La force armée des Pérégrin était même à la poursuite du mage et chaque témoignage ne faisait que renforcer leur conviction qu'il était ce monstre déformé que tant de monde pouvait observer... Cependant, la meilleure force militaire des elfe elle même ne pu réussir à débusquer le mage, même les chasseurs de mages de Quel'thalas n'arrivait à pister sa trace. Il était devenu un fantôme...

La réalité ? Aaah.... Ashriel voyagea dans les bois et expérimenta sa magie sur certaines bêtes et certains elfes qu'il croisait. Il avait mis au point une magie arcanique lié au vide, l'art de la flamme noire. Et bien sûr, cette magie laissa des résidu que les traqueur de mage pouvait suivre, à leur plus grand regret. Là où ils allaient ils voyaient des elfes, des bêtes ou des trolls au sol, brulant encore d'un feu éternel aux flammes noires et blanches, consumant l'essence de la vie, de l'âme et de la magie des êtres morts part ces flammes.
La frontière de la folie était franchie, Ashriel ne tuait que pour expérimenter sa magie, toujours plus efficace et puissante, et alors que la voix aux promesses de grands pouvoir revint murmurer à Ashriel, il l'ignora, il ignora son appel, son esprit était un chaos constant, sa raison et sa folie se battait, détruisant petit à petit l'elfe qu'il était pour ne laisser qu'une carcasse déséché, rongé par son propre feu qu'il l'entourait sans arrêt.
Lorsque les pérégrin le retrouvèrent, ils purent voir un elfe à genou sur les côtes de Quel'thalas, les jambes dans l'eau, seul son buste sortait de l'eau, cependant, son corps était incandescent, brulant tel une braise, rongé par son propre feu, tel était le prix de la connaissance et de la folie.
Les elfes approchèrent, entouré de Brise-sort et alors qu'un des elfes posa le pied dans l'eau, Ashriel se releva de l'eau, de ses chairs brûlés jaillirent des flammes obscurs.

A la vue de la magie, les Brise-sort effectuèrent leurs enchantement, en vain, et alors que la surprise s'empara d'eux, les flammes s'approchaient animé d'une vie propre, l'air de prédateurs s'abattant sur les Brise-sort à grande vitesse, les écrasant au sol, ou dans l'eau, venant les ronger, brûlant les chairs lentement, laissant se noyer les pauvres plaqué dans l'eau alors que les autres devenait un combustible pour la Braise Noire. Immédiatement, les forestiers bandèrent leurs arcs et une volée de flèche fonça sur le mage déchu, qui d'un mouvement de bras, libéra une flamme qui consuma toute les flèches avant que cette dernière ne se scinde en plusieurs fragment ardents, visant à dévorer les forestiers, certains, à dos de leurs fidèles Faucon-pérégrin s'enfuirent, d'autre tentèrent de fuir les flammes à pied, mais en vain, et finirent alors dans le même était que les Brise-sort... Il n'y resta que trois survivant, ces trois survivant, marqué par la perte de leurs frères, dévoré par une envie de vengeance, mais ne pouvant vaincre une tel créature.

Lorsque la royauté de Lune-d'Argent eu vent de la mission et de son échec, mais aussi des pouvoirs obscurs du mage, ils mirent tout en oeuvre pour bannir le nom d'Ashriel Thera'no Diel des archives de Lune-d'Argent. Détruisant ses recherches, son nom et même son domaine, interdisant à quiconque de tenter d'apprendre ce qu'il tenta, sous peine de mort immédiate.

Une fois nourri par l'essence de ses victimes Ashriel régénérait son corps, cependant, ses oreilles arrachés et brûlés et son visage décomposé finit enfermé dans des bandages alors que son corps mutait petit à petit en un monstre encore inimaginable, ses yeux était devenus rougeoyant, perçant les ténèbres dans lesquels il se cachait.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makuda

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: Re: La légende de la Flamme Noire   Mar 16 Jan - 14:04

Loin de Quel'thalas, vivait dans les contrés de Tirisfal, un couple de chasseur, Lauriana Arquelune et de Eric Frantz. Deux chasseurs à la réputation de n'avoir jamais manqué une proie, capable de vaincre des monstres de taille démesuré et pouvant mettre à genou le plus puissant colosse élémentaire.



De l'union de ces deux êtres naquis un bâtard de sang mêlée mi-elfe, mi-humain, cet enfant était la fierté de ses parents et à juste titre, il avait la chasse dans le sang, excellent combattant à l'épée, excellent manieur d'arme à feu naine et doué d'une grande intelligence. Reconnu de tous pour sa discrétion et sa volonté de resté quelqu'un de secret, seul ses parents eu la chance de connaitre son visage.
Ce jeune demi-elfe appris avec ses parents la chasse aux monstres et aux créatures obscures, parcourant les mers et les contrées innexploré, il se battait sans relâche avec l'aide de son père et de sa mère jusqu'à ses vingt-sept ans. Il perdit à cet âge sa mère lors d'une chasse, abattu par une créature monstrueuse, un tauren muté par les énergie du vide, devenu fou et ayant tué son village.



Lauriana finit empalé par la créature tandis que le demi-elfe venait de faucher l'arrièe de ses genou, dans une synchronisation parfaite avec Eric, qui planta sa faux dans la nuque de la créature, une fois à genou... Cependant la pauvre elfe ne pu survivre et elle tomba au sort, en sang, le buste percé par la lance du Tauren.
A ce jour Eric, son fils et la dépouille le Lauriana furent reconduit en terre humaine, pour enterrer la femme. Eric devint par la suite chasseur pour les humains de Tirisfal, avec son fils et ils combattaient ensemble des menaces et engeance monstrueuses qui tentait de défaire l'humanité... Le temps passa et Eric se remaria avec Marie Darceau. Après son mariage Eric abandonna la chasse pour finir sa vie auprès de sa nouvelle femme.



Le demi-elfe, lui continua de chasser, devenant de plus en plus connu, à son plus grand regret. Il hérita du pistolet de son père, une arme capable de tirer des balles avec une telle puissance que même un chevalier en armure ne pouvait garder l'équilibre suite à un tir. Et l'arme devint un outils de combat très pratique lors de ses traques, cependant le chasseur allait avoir à faire à un monstre d'un registre encore inconnu... Sa route le conduisit en Quel'thalas, berceau des elfes, terre de sa défunte mère... Territoire d'un monstre encore invaincu. Le chasseur comptait bien en faire son trophée, c'est ainsi que la traque débuta.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makuda

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: Re: La légende de la Flamme Noire   Mer 17 Jan - 18:44

Le vent soufflait entre chaque arbres de la forêt elfe, un vent qui venait caresser le chasseur, faisant cliqueter ses chaînes qui maintenaient chacune un symbole de foi, que ce soit un symbole troll, elfe ou bien même Tauren... Des protections mineurs contre les ténèbres.
Le chasseur avançait dans ces bois éclairé d'une agréable lumière orangée, le crépuscule approchait, l'heure des ténèbres s'avançait, le regard vide, marchant sans se questionner si il était discret ou non, le chasseur avançait...
Quand le soleil disparu, ne laissant que la faible lumière lunaire éclairer la voie du demi-elfe, ce dernier se saisit d'un morceau de bois, accrocher à l'arrière de son manteau et tira dessus, le coup de feu résonna dans les bois et une lumière jaillit du morceau de bois, qui n'était autre qu'une torche. Le chasseur continua alors sa marche dans les bois, tel un spectre errant sans but, il ne cherchait pas, il attendait, il se promenait... Jusqu'à ce que le son d'un être se fit entendre, sans crainte, sans peur, il se retourna avec calme et devant lui avançait une créature tordue et totalement muté par les énergies du vide, il porta son regard jusqu'à ceux du monstre devant lui...



La créature ouvrit lentement la bouche pour libérer un cri plein de rage et de folie, elle leva un bras et une flamme noire jaillit du creux de sa main av-... Le bras finit arraché, le chasseur avait son bras gauche levé le pistolet en main, visant la créature. Lorsque le bras tomba au sol, la torche tomba à son tour, le feu de la torche vint alors brûler l'herbe démarrant un petit feu sur le sol.
La monstruosité n'attendit pas une seconde avant de tenter un autre sort, mais en vain, une nouvelle balle vint faucher son second bras, lui arrachant à son tour, le monstre n'avait aucune chance de succès sans sa magie, mais le chasseur n'allait pas la laisser partir si simplement.
De sous sa robe se dressa deux nouveau bras, le chasseur plissa les yeux et se prépara à tirer, mais elle canalisa son sort les mains dans le dos, le chasseur effectua alors un tir en pleine tête du monstre... En vain, elle resta debout, ce qui fit froncer les sourcils du chasseur qui recharger doucement son arme. D'un coup, elle leva les deux bras et libéra un sort dans le ciel avant que ses bras ne soit la cible des tirs, le premier fut arracher, le second lui seulement partiellement détacher, seul la peau maintenait encore le bras au reste du corps.
Lorsque les flammes noires retombèrent au sol, des masses noires prirent vie chacune libérèrent de longs râles, dans des airs agressifs, servant surement de rugissement. La monstruosité pris la fuite et le chasseur ne pu la suivre, devant s'occuper dans un premier temps de ses créations de feu noir, d'un coup d’œil il en compta cinq.




Les monstres était séparer de quelques mètres chacun, ils avançaient lentement, le chasseur tira une balle de pistolet dans le crâne de l'un des monstres, une gerbe de sang s’éjecta du crâne de la créature, mais à peine elle tituba et tomba en arrière qu'elle se releva et repris sa marche. Le chasseur rangea son arme à feu, saisissant sa machette géante et se met en garde, l'arme posé sur le sol, en arrière, prête à être tirée pour frapper. Un monstre était à portée et c'est alors que le chasseur frappa un premier coup, l'arme trancha d'un coup la totalité du corps, mais il se reforma après le passage de l'arme, une flamme jaillit de la main de la créature qui pointé vers le chasseur. Ce dernier fit un bond en arrière, le bras droit touché par les flammes, le manteau ayant eu l'air de protéger le demi-elfe. Ce dernier recula et ... il tourna la tête, il y avait une vive lueur derrière lui, un feu de forêt, sa torche avait enflammer les bois, et il était dos aux flammes rougeoyante et face au feu ténébreux.
Il plissa à nouveau les yeux, les sourcils froncés visiblement embêté, l'une des créature tenta de le brûler à nouveau, de la même manière, il fit un bond de côté et frappa avec le plat de sa machette dans le dos du monstre, l'envoyant dans les flammes de la forêt qui consuma la créature. A cette vu le chasseur releva la tête et observa les créatures restante, totalement dégénéré et sans réel volonté, il les attira une à une vers les flammes et les y envoya, les tuant avec facilité, bien qu'ayant perdu du temps dans sa traque.




Il observa le feu un instant, admirant son oeuvre de destruction dans les bois et repris sa marche en direction de la voie que le monstre avait tracer par son sang sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Makuda

avatar

Messages : 206
Date d'inscription : 05/06/2017

MessageSujet: Re: La légende de la Flamme Noire   Jeu 1 Fév - 2:40

(Conseil activez la vidéo et fermez la fenêtre "Le sifflement" pour mettre l'ambiance ^^)

Le chasseur marcha des heures durant, la monstruosité ne faisait que fuir, encore et encore, mais toujours avec calme, le chasseur marcha, calmement, sifflant un air qui résonna a travers les arbres, aucune chouette, aucun rongeur, nul lynx ou créature nocturne ne voulait déranger cette mélodie résonnante à l'écho percutant le bois des arbres dans une nuit si sombre que rien ni personne ne pouvait avancer avec précision... Seul une lueur au loin, un feu de forêt éclairer les bois, laissant entre chaque arbres évader des rayons de lumières chaude, révélant encore et toujours les traces de sang au sol que le chasseur suivait... Sifflotant...

Le sifflement:
 

A la fin de sa marche, le chasseur leva la tête. Sa proie assise, fatigué et terrifié se trouvait devant lui, il cessa son sifflement entêtant, levant sa machette jusqu'à son épaule, lorsque le manche se posa sur l'épaule, la lame se déplia. De son autre main, avec calme, le chasseur ouvrit son manteau et se saisit de son pistolet, le dégainant lentement. Lorsque le chasseur cessa de siffler, les bois reprirent vie. Les hiboux hululait, les criquet stridule et le vent parcours les bois, traversant chaque arbres, bousculant la longue robe d'Ashriel, soufflant le manteau du chasseur...

La forêt chante:
 

Les deux êtres s'observant mutuellement. Un échange simple, la peur de mourir de l'un fasse à l'envie de purifier le monde de l'autre... Ashriel se leva, visiblement, il avait tout à perdre à ce stade, mais ses lèvres déformés s'ouvrirent à nouveau, non pas pour rugir, mais pour parler...
"Tu peux me tuer... Mais tu te condamnera à un tourment éternel... Réfléchit ... Chasseur"
Le demi-elfe fit basculer sa main droite en avant, sa machette s'écrasant sur le sol, il avança lentement, traînant sa lourde arme derrière lui, il ne dit rien.
Ashriel n'avait donc plus qu'à se battre pour survivre, comprenant que face à lui il avait un être totalement apathique. Il recula d'un pas, le chasseur avança d'un pas, il fit un autre pas en arrière, et le chasseur avança à nouveau d'un pas. La mort approchait, mais le monstre ayant tant fait souffrir par plaisir connaissait enfin la peur... La peur de mourir définitivement. Cependant... Il tendis un bras en avant, une boule de feu se projetant sur le chasseur. Alors que la flamme arriva à mis chemin, le bras tentaculaire de la créature se fit transpercer d'une balle, traversant la totalité de ses os, brisant sa main ainsi que son bras dans un long et puissant hurlement de douleur.
Le chasseur fit un pas de côté, mais son bras droit fut touché, et sévèrement, sa main, tenant son pistolet venait d'être touché, il lâcha son arme, grognant et gémissant de douleur.
La douleur n'était pas un problème semblait-il pour lui, mais alors qu'il approchait pour abattre sa machette, il tourna la tête vers son bras brûlé, les flammes le dévorait, il fut surpris et sans perdre un instant, il se décida. Il posa genou à terre, devant la créature, son bras brûlé allongé au sol, se soutenant sur sa machette qu'il replia en s'agenouillant.
Ashriel se mit à sourire, il l'avait vaincu, mais son sourire ne fut que de duré limité, il observa avec effroi que le chasseur découpa son bras d'un coup, coupant la chair et brisant les os avec son arme, il hurla de douleur et se releva, les yeux gorgés de sang, ivre d'une envie de tuer.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La légende de la Flamme Noire   

Revenir en haut Aller en bas
 
La légende de la Flamme Noire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadron Loups de Guerre :: Activité jeu de rôle de la guilde :: Récits Rp divers-
Sauter vers: