Guilde JDR serveur Kirin Tor (Horde)
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les aventures de Durogrim.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Les aventures de Durogrim.   Dim 26 Nov - 22:49

Les aventures de Durogrim.


(Semaine une.)
Après la récolte des plantes qui allaient servir au clan des loups de givre, un membre de l'escadron et Durogrim ne tombèrent pas d'accord sur la manière dont il fallait parler à leurs anciens, le ton monta rapidement entre les deux, et Ladokh Le Brise-Crocs intervint rapidement pour calmer les deux orcs. Ladokh leur rappela qu'ils étaient tous les deux des loups de givre, et ces paroles faisaient écho à celle de son père défunt Valk'rok. Durogrim était troublé, qui était-il vraiment un loup de givre qui n'avait jamais connu réellement sa meute ou un simple péon qui n'avait connu que les terres d'Azeroth jusqu'à tout récemment. Pour éclaircir son esprit Durogrim prît la décision de rentrer à Durotar et d'aller sur la tombe de son père adoptif.


Retour sur Azeroth: Jour 1
(Dimanche 19.11.17)

Après avoir passé la nuit dans le camp des loups de givre,
Durogrim prît le premier vol pour fer de lance et emprunta le
portail pour retourner à Orgrimmar. Le voyage ne se passa pas
sans quelque haut-le-cœur et les bottes du guerrier en firent
les frais.
- Et merde. (*Durogrim essuya frénétiquement ces dernières.*)
- Je n'ai pas l'air fin maintenant.
Durant la soirée à Orgrimmar Durogrim avait entendu l'appel du
tavernier troll Jud, mais il était hors de question qu'il se pointe
comme ça pour subir les moqueries de ses congénères. Alors il
prit la décision de sortir d'Orgrimmar et de se trouver un coin
où passer la nuit avec son fidèle compagnon Croc-hurlant, les
deux amis s’installèrent au coin du feu que Durogrim avait
soigneusement préparé et ils s'allongèrent pour contempler le
ciel étoilé.
- Mon fidèle ami.
Durogrim posa sa main sur la fourrure du loup.
- Heureusement que tu es là et que tu me suis dans toutes les
missions que nous avons à accomplir, mais la prochaine ne sera
pas facile je ne sais même pas ce que je suis venue chercher ici.
Le loup regarda son cavalier d'un œil calme et serein comme
pour le rassurer.
- Oui tu as raison touts se passera bien.
Le guerrier laissa son loup s'endormir et finit par faire de même
avec le crépitement des bûches qui allaient le bercer pour le
reste de la nuit.


Réveil en trombe: Jours 2
(Lundi 20.11.17)

Le jour était en train de se lever sur Durotar et un bruit étrange
fit ouvrir les yeux de l'orc. Durogrim n'en croyait pas ces yeux,
un jeune sanglier était en train de fouiller dans son sac pour
manger la viande séchée qui s'y trouver. L'orc bondit pour faire
fuir l'animal mais dans la précipitation le sanglier ne prit pas le
temps de se décrocher du sac et l'emmena avec lui dans sa
fuite. Durogrim se tourna pour monter sur le dos de Croc-hurlant
mais le loup n'était plus là, Durogrim pouvait le voir au loin en
train de s'hydrater dans la rivière en contrebas.
-Croc hurlant!
Le loup se retourna aussitôt et courut en direction de son
cavalier.Mais il était déjà trop tard le sanglier n'était plus visible,
l'orc passa la journée à essayer de retrouver le voleur avec
Croc hurlant mais sans succès. Il se faisait déjà tard et il fallait
s'installer pour la nuit pour ce reposé et reprendre les recherches
le lendemain. Durant la soirée Durogrim pêcha quelque poissons et
les partagea avec son compagnon qui n'était guère intéressé par
ce maigre butin.
- Ne fait pas ton difficile ces touts ce que nous avons pour ce soir.
Le loup émit un léger grognement à peine audible et tourna la tête
pour finir par s'endormir le ventre vide.

La traque: Jours 3
(Mardi 21.11.17)

- Réveil toi mon ami.
Le loup ouvrit ses yeux doucement tout en laissant échapper de
son ventre un gros gargouillement.
- Je te conseille de mangé la traque sera physique je pense.
Croc-hurlant sentait une odeur de viande, mais ce n'était pas les
restes de la veille. Il tourna la tête en direction de l'odeur, et vit
au sol un crocilisque mort déjà bien entamé. Pendant que le loup
dormait Durogrim était parti chassé une de ces bêtes aquatique.
- Si tu veux mon avis on peut dire que maintenant la balle est au
centre. Durogrim faisait référence à la perte de son père qui lui-même
avait été dévoré par l'une de ces créatures. Croc-hurlant ne se fit
pas prier plus longtemps pour manger les restes de l'animal.
Après s’être bien rassasié les deux amis partirent à la recherche du
sanglier et le loup pouvait sentir qu'ils étaient en train de se rapprocher
de la cible. Des traces de pattes toutes fraîches laisser à penser que
l'animal apeuré était bel et bien seul. Ils avancèrent pendant une petite
heure quand soudain ils tombèrent nez à nez avec le fuyard. Par
chance le sac était encore là et le sanglier se reposait de sa course.
Durogrim n'avait qu'à le prendre et repartir. Mais Croc-hurlant en avait
décidé autrement le loup se mit à grogner réveillant le jeune sanglier.
- Croc-hurlant non.
Durogrim essaya de calmer le loup. Le loup se mit à bondir sur le pauvre
petit animal sans défense referma sa mâchoire sur le dos du sanglier qui
hurlait de douleur.
- Croc-hurlant.
Se mit à rugir Durogrim t'elle une bête féroce.
- Es-tu assoiffé de sang à ce point là, si c'est le cas, tu peux partir mon ami.
À ces mots durs le loup lâcha prise aussitôt.
Il venait de se rendre compte que son acharnement était injustifié, et
que cette pauvre bête ne méritait pas ce traitement horrible qu'il
venait de lui infliger. Durogrim toisa le loup du regard.
- Est-ce donc comme ça que nous fonctionnons, nous considères-tu
comme des monstres dénués de tous sentiments?
Le loup baissa les oreilles mort de honte et s'abaissa comme pour se
faire pardonner.
- Ça ne sert à rien de t'excuser le mal est fait et la honte n'y changera
rien. Et la prochaine fois que tu attaques, attaques pour tué et non pour
faire souffrir. Que cela te serve de leçon.
Le discours qu'il venait d'avoir le surprit lui-même, en effet peut d'orcs
avaient ce genre de propos, seuls les loups de givre à sa connaissance
avaient cette mentalité et cette façon de voir les choses.
Par chance le sanglier n'était pas mort. Durogrim ne pouvait pas le laissé
seul sinon il succomberait de ces blessures à coup sûr. Il lui fit les
premiers soins pour stopper le sang qui coulait de sa blessure, et prit
la décision de l’emmener avec lui à la vallée des épreuves là ou les restes
de son père étaient enterrés, là-bas le sanglier pourrait être pris en
charge a la ferme et il aurait plus de chances de survivre qu'ici.

La vallée des épreuves: Jours 4
(Mercredi 22.11.17)

Durogrim et Croc hurlant venaient de passer la nuit à tranche colline
et ils étaient maintenant bientôt arrivé à la vallée des épreuves. Le
sanglier qui avait été blésé la veille était sanglé sur le dos du loup
pour lui évitait tout effort, il semblait moins apeuré par ses voisins ou
alors c'était sa blessure qui le rendait plus calme. Ils arrivèrent en
début d'après-midi à leur destination et ils emmenèrent le sanglier à la
ferme pour qu'il soit pris en charge, Durogrim était rassuré l'animal
allait survivre.
- Tu as cartier libre mon ami ne part pas trop loin.
Le loup s'empressa d'aller explorer les lieux, Durogrim quant à lui partit
sur la tombe de son père pour se recueillir. L'orc se mit à genoux.
- Mon père.
Durogrim semblait perdue il ne savait pas quoi lui dire.
- Guide moi je t'en prie.
Durogrim se remémorait les souvenirs de son père et de sa mère
Gohrla, il se rappelait quand ils lui racontaient l'histoire du supposé clan
au qu'elle il était censé appartenir.
- Suis-je vraiment un loup de givre?
Durogrim sentait le vent qui lui caressait le visage comme pour le
réconforter.
- Père est-ce toi?
Si c'était bien un esprit ce n'était surement pas son père, Valk'rok
n'était pas aussi démonstratif.
- Mère?
Durogrim sentait une chaleur agréable envahir son cœur c'était belle et
bien sa mère qui était là. Il eut un large sourire, sa mère qu'il n'avait pas
vue depuis si longtemps était là, pas physiquement, mais son esprit était
là.
- Mère je suis content que tu sois là, peux-tu m'aider.
Il entendit le vent chantait, ce n'était pas un chaman mais il pouvait
entendre quand même l'esprit de sa mère tellement ils avaient pu être
proche de son vivant.
- Mon fils je n'ai que peu de temps.
L'orc était soulagé il pourrait discuter et lui poser des questions.
- Mère je ne sais plus qui je suis guide moi.
- Tu dois trouver ta propre voix Durogrim, ton propre chemin, au fond de
toi tu sais qui tu es vraiment, ce que tu as fait hier pour ce sanglier et la
réaction que tu as eu envers t'on compagnon te montre qui tu es. La
grandeur d'un orcs ne ce fait pas grâce à son clan, mais à ses actes.
- Je comprends mère mais.
Durogrim se sentait troublé par la réponse de sa mère.
- Je dois te laisser mon fils, suis-ton honneur et il te montrera qui tu es.
Le vent était redescendu et l'esprit de Gohrla était reparti. Durogrim comprit
alors que sa mère avait raison et que c'était ses actes qui définiraient
qui il serait vraiment.
Durogrim sortit de sa poche une dent qu'il avait arrachée du crocilisque et
la posa sur la tombe de son père. Il fit un signe de tête comme pour saluer
son père, et repartit au camp.

Vieille connaissance: Jours 5
(Jeudi 23.11.17)

La matinée était déjà bien entamée et le soleil cognait abrutissant
toute personne qui n'était pas habituée aux rudes climats de Durotar.
Durogrim quant à lui était plus vivace que jamais, le fait de retrouver
la chaleur qui lui avais-t-en manqué sur la Crète de Givrefeu lui donna
l'envie de prêté main forte aux personnes qui en avaient besoin sur le
camp. Il entama sa ronde et vit un vieil ami à lui, lui faire un grand
signe de la main pour l'inviter à venir le voir.
- Tram'ka Durogrim.
- Throm'ka vieil ami.
Les deux orcs s'enlacèrent amicalement.
- Tu n'as pas pris une ride à ce que je vois.
- Ah, que veux-tu, le travail entretient mon physique avantageux.
Durogrim rit aux éclats.
- Avantageux, c'est pourtant pas l'impression que tu avais laissée à
cette jeune orque. Durogrim mit une tape sur l'épaule de l'orc.
- Et toi on dirait que t'es bras ont enfin décidé de grossir.
Répondit Groka en souriant. Groka était à peine plus âgé que
Durogrim, il avait de longs cheveux noirs tressés entre eux et
une barbe bien coiffée. Les deux amis s'étaient connus après
leurs libérations des camps d'internements, et leurs âges rapproché
les avaient fait se côtoyer aux entraînements de combat rapproché
imposé par leurs parents. Après avoir longuement discuté dehors
Groka invitat Durogrim à passé la nuit dans son foyer, ce que Durogrim
ne put refuser par peur de vexer son ami.
- Lak'ma va surement être heureuse de te revoir.
Durogrim n'en était pas si sur, il la connaissait bien et la femme de
Groka était très certainement l'orque la plus virulente et hargneuse
qu'il connaissait.
- Groka, par contre je dois te prévenir depuis la dernière fois que je
t'ai vu je me suis fait un nouveau compagnon de route.
- Alors si c'est ton ami il est le bienvenu chez moi.
Durogrim appela Croc hurlant et le loup rappliqua.
- Euu, c'est ton compagnon?
Groka se gratta la tête.
- Oui mais si ça te gêne on peut remettre ça à plus tard.
- Non non surement pas, je suppose qu'il ne mord pas?
- Non ne t'en faits pas je ne vous mettrais pas en danger toi et Lak'ma.
- Alors allons-y.
Ils arrivèrent dans la cabane de Groka et pendant le cours trajet, Groka
n'avait pas pu lâcher le loup du regard comme s'il avait été hypnotiser
par sa taille.
- Me voilà de retour.
Lak'ma était en trein de cuisinner derrière un rideau en peaux de bêtes.
- Et bah enfin, je suppose que tu as encore une bonne excuse pour rentré
à cette heure-là.
- Oui j'ai une bonne excuse.
Répondit Groka fièrement en bombant le torse.
- Ah oui, et c'est quoi cette excuse qui en vaux-t-en la peine?
- J'ai ramené avec moi.
Lak'ma ne laissa pas son mari finir sa phrase et lui répondit d'un air désépéré.
- Ne me dit pas que tu as encore ramené des serpents à manger, par ce que
tu n'es pas capable de tuer un sanglier.
- Non.
Répondit-il d'un air gêné en regardant Durogrim qui souriait?
Durogrim finit par prendre la parole.
- C'est moi Lak 'ma.
- Durogrim?
L'orque laissa sa tête dépassée du rideau pour regarder l'invité.
- Tu aurais du me le dire directement que c'était toi enfin, je suis
heureuse de te revoir. Lak'ma s'avança pour saluer Durogrim.
- Et toi vieux gronn quand est-ce que tu arrêteras de faire l'orc
mystérieux? Dit-elle à Groka touts en l'embrassant avec tendresse.
- Jamais!
Durogrim n'en revenait pas Lak'ma avait l'air plus accueillante qu'avant et
moins pudique qu'elle ne l'était, quelques choses avaient changée chez elle.
- Qu'est-ce que fait ce loup chez moi?
- Eu c'est Croc-hurlant le compagnon de Durogrim.
- Je suis désolé Durogrim mais il ne va pas pouvoir rester à l’intérieur, je
suppose que Groka t'a dit pour quoi.
- Non il ne m'a pas dit, mais ne t'en fait pas il se sentira surement mieux
dehors, enfin je pense. Le loup semblait ne pas être d’accord avec son cavalier.
- À Loup, a Loup.
Durogrim sursauta, une jeune orque d'environ deux ans venait de surgir d'entre
les jambes de sa mère.
- Voilà la raison. Si t'on loup reste il ne tiendra pas deux secondes face à cette
chipie qui le mal mènera.
Durogrim s’abaissa pour se mettre à la hauteur de la petite.
- Et elle s'appelle comment cette canaille?
- Kassari, et tu peux le dire c'est une vraie canaille.
Affirma Groka.
- Alors c'est comme ton loup le sent s'il veut rester ou non.
Durogrim se tourna vers Croc-hurlant pour voir sa réaction, et le loup ne semblait
pas déranger à l'idée de jouer avec la petite.
Ils passèrent tousse une bonne soirée, et comme prévu Kassari n'avait pas arrêté
de monter sur le dos du loup qui n'avait pas bougé d'un poil, sans montrer aucun
signe d'agressivité, on aurait même dit qu'il semblait apprécier la petite.

Suite à venir...

(HRP Je précise que je n'ai pas encore fini, pour les petits malins qui voudraient me rappeler qu'il y a 7 jours dans une semaine ^^. Dites mois si l'idée vous plais.)


Dernière édition par Durogrim le Mer 29 Nov - 21:31, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les aventures de Durogrim.   Mar 28 Nov - 17:42

C'est toujours sympa d'écrire ce genre de chose, on en apprend un peu plus sur ton personnage à travers ta narration Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les aventures de Durogrim.   Mar 28 Nov - 18:52

Merci c'est clair que c'est vraiment sympa à écrire même moi j'en apprends plus sur la façon de jouer Duro. Heureux que ça te plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les aventures de Durogrim.   Mer 29 Nov - 21:23

Journée du Jeudi 23.11.17 ajoutée au récit bonne lecture Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les aventures de Durogrim.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les aventures de Durogrim.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadron Loups de Guerre :: Activité jeu de rôle de la guilde :: Récits Rp divers-
Sauter vers: