Guilde JDR serveur Kirin Tor (Horde)
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les origines Corne-Tonnerre

Aller en bas 
AuteurMessage
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Les origines Corne-Tonnerre   Ven 10 Nov - 18:43


Je vais vous conter l'histoire de la tribu Corne Tonnerre...enfin tout du moins son fondateur et membre le plus marquant, Nakoe Corne-Tonnerre.


Nakoe était un tauren comme les autres, il grandit dans les valeurs communes aux taurens. Celle du respect de la Terre-Mère et d'autrui, où tout être vivant avaient le droit de vivre sa vie.
Il était connu à l'époque sous le nom de Nakoe Courbe-Rive. Un puissant chaman au pelage blanc et aux cornes couleur nuit (possédant un grand air de ressemblance avec notre bon vieux Tarn)



Nakoe Corne-Tonnerre


Mais je vous vois venir... À quelle époque survient cette histoire  ? Il a cela bien des lunes. Environs 10000 ans.


Bref reprenons Nakoe faisait en effet partie de la petite famille des Courbe-Rive avant de fonder celle des Corne-Tonnerre. Il était un chaman doué et maîtriser à merveille les éléments d'Azeroth. Il entretenait avec eux une admiration mutuelle. Il avait un élément de prédilection. En effet il partageait avec le vent un esprit aiguisé et ingénieux.
Ainsi Nakoe aida sa tribu pendant de nombreuses années en tant que Mande-Vent permettant la communion des siens avec les vents du Nord et du Sud, tout en les bénissant de la sagesse des ancêtres.
Mais le calme ne pu durer et c'est alors qu'un jour une étrange petite créature haute comme trois pommes et aussi maigrelette qu'un nouveau née vint leur demander de l'aide. Nakoe savait que cette petite chose s'appelait "Un elfe de la nuit" des humanoïdes que son peuple ne croisait qu'à de rares occasions à la rizière des forêts profondes.
Des taurens lui avaient dit qu'ils avaient construit une véritable cité autour du Puit d'éternité, mais Nakoe n'en avait que faire et voyait un mauvais œil leur utilisation de l'arcane ici du Puit. Malgré cela, il laissa le petit elfe lui expliquer sa venue au sein de son village. Et ce qu'il lui dit l'horrifia. Des légions de créatures difformes et cornue avaient commencés à détruire la civilisation elfique. Nakoe savait qu'après en avoir fini avec les elfes se sera le tour des taurens et il décida alors d'engager sa petite famille dans ce combat sans aucunes hésitations.

Et c'est ainsi qu'il parta lui et des centaines d'autres taurens sous les ordres du grand Huln Haut-roc à la guerre face à l'invasion démoniaque.
Jamais de son existence Nakoe n'avait vu autant de tauren réunit sous une même bannière, à suivre un seul chef. Il savait par contre qu'une armée de taurens entraînés et préparés à la guerre pouvait faire des ravages dans les rangs de la Légion. Bien plus que ces minuscules elfes pensa-t-il en lâchant un rapide sourire amusé avant de quitter ses terres vertiles et calme et tout particuliérement Aya sa femme et ses deux enfants pour partir à la guerre...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Sam 11 Nov - 13:08

Il fallu plusieurs semaines pour que la légion tauréne n'arrive sur les rives du Puit d'éternité. Ces jours servirent à Nakoe pour qu'il se familiarise avec les tribus importantes en présence, lui ne faisant partie que d'une petite famille mineur et isolé, il n'avait pas de réel lien avec les figures importantes.
Une figure sortait du lot, bien plus légendaire que les autres, Huln Haut-roc.
Nakoe avait entendu bien des histoires à son sujets... certains disaient qu'il avait réussi à chevaucher son premier Kodo à l'age de 3 ans et d'autres qu'il avait la force de briser une montagne en deux.

Notre chaman était méfiant de nature, il savait que ces histoires n'était que pure fantaisie. D'autant que Nakoe n'avait encore jamais vu ce "Huln". Mais il croisa alors sa route un bon matin.
Un immense tauren le dépassant de la tete et des épaules recouvert de nombreuses cicatrices de combat (Lui qui n'était pourtant pas la moitié d'un tauren !) aux cornes aiguisés et au regard rêveur. Il portait une armure légère horné d'une dizaine de crane d'animaux divers et variés, et son arme, une longue lance primordiale à la lame finale semblable à un bec d'aigle. Nakoe comprit qu'il ne pouvait s'agir que de Huln Haut-roc et sa lance Serre-d'Aigle.



Huln Haut-Roc




Il ne pu avoir que du respect à son égard, son aura l'avait tout simplement convaincu.
Et c'est ainsi que Nakoe rencontra son futur ami et chef Huln


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Dim 12 Nov - 16:24

Je peu poser des questions ?

L'elfe en question, c'est Jarod ? Nan car c'est le seul elfe qui a demander de l'aide lors de la guerre des anciens (avec Korialstrasz, Rhonin et Broxigar). Et si c'est le cas ton Tauren est considéré aussi grand que Huln, car les elfes ont demander de l'aide uniquement à Huln et c'est lui qui s'occupa de réunnir les tributs Taurens.
Revenir en haut Aller en bas
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Dim 12 Nov - 18:28


Pendant les jours qui suivirent Nakoe pu familiariser avec Huln et sa légende. Et il fut surpris que tout ce que l'on disait sur lui était vrai, Nakoe ne pu le croire pendant un moment mais il compris que tout cela était pure vérité.

Ils arrivèrent enfin après plusieurs jours difficile à traverser une foret dense, environnement que les taurens n'aiment guère de part leurs grandes tailles, et la difficulté à voir l'horizon. (Chose qui a une grande importance pour les taurens, n'aiment guère les endroits trop exigu pour la plupart)
D'autant plus que ces forets étaient sacrées dans la culture taurahe, on disait que des esprits des anciens y vivaient...

Nakoe marchait en tete de l'armée tauren, et c'est alors que la végétation fit place des ruines elfiques sur des kilomètres et des kilomètres. Des villes détruites et vidées de toute vie, pas un signe de démon ni d'elfe étrangement, juste de la magie corrompu inconnu jusque-là à Nakoe.



Le chaman se doutait d'une chose, des centaines voir des milliers de démon ne pouvait de démons ne pouvait disparaître en un claquement de doigt !
Il parti alors avec une poignée des taurens plus vigoureux en éclaireur pour savoir ce qu'il en retourne.
Pendant une dizaine de minutes, ils se déplacèrent à pied au milieu des ruines elfique, toujours sans aucun signe de vie. Jusqu'à ce qu'un bruit suspect se fit entendre à un coin de rue. C'est alors que le calme apparent fit place à un déluge de magie gangrené se dirigeant tout droit vers  le groupe d'éclaireur.

Nakoe dans un réflexe inhumain envoya une tornade qui fit changer sensiblement la trajectoire du sort, tout juste assez pour sauver ses camarades d'une mort subite. Le chaman repris son souffle et puis voir l'instigateur de ce sort.
Une créature qui resta gravée dans sa mémoire...



L'Observateur instigateur de l'attaque
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Lun 13 Nov - 17:40

Un immense observateur tentaculaire se trouvait alors en prise avec le petit groupe de tauren. Il fit pleuvoir sur eux un déluge de flamme et de mort, tous ou presque repoussé par notre valeureux chaman.

Voyant que ses attaques ne semblait point marcher, le démon changea de tactique et fit apparaître des portails qui crachés des dizaines et des dizaines de gangregardes. Une horde de démon s'abbatit alors sur eux.

Ce fut alors que l'art martial taurahe pris place, les portes boucliers se postérent en avant, repoussant sans cesse les vagues continue d'ennemi s'écrasant sur leurs boucliers comme l'écume sur la plage.
Tandis que les lanciers et Nakoe décimé les rangs adverses dans un flot d'éclair et de lance.


Nakoe incantant son sort d'éclair en chaîne



Ainsi ils écrasèrent facilement la Horde démoniaque en ne perdant aucun personne. L'observateur tenta de fuir mais Nakoe s'interposa et il s'en suivit une dizaine de minutes acharnés entre le démon et lui, le chaman pu avoir le coup de grâce en abattant son totem chargé de magie dans le front de l'observateur qui s'écrasa sur le sol vidé de toute vie.

L'embuscade fini, Nakoe décida de rallier rapidement sa troupe au reste de l'armée, et ainsi tenir au courant Huln des créatures que son peuple va devoir affronter dans les heures qui vont suivre.

Pendant le trajet retour, Nakoe pensa à ce qu'il venait de vivre. Il était terrifié à l'idée même que de telles atrocités pouvait exister, des monstres qui ne vivaient que pour semer la mort et le chaos. Il se mit à douter de leurs chances de victoires...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Mar 14 Nov - 20:21

Nakoe mis alors au courant à huln de ce qu'ils avaient dû combattre lui et les autres éclaireurs, il lui fit part de ses doutes de victoire face à de telles créatures sans aucune âme, ni considération pour le vie.
Malgré cela il eu un plan et conseilla à son chef de faire en détour via les parties périphérique de la ville pour ne pas être sujet à de nombreuses embuscades dans un milieu qu'ils ne connaissaient guère.

Huln se concerta alors avec les autres cher de tribu, et ils décidèrent conjointement de suivre les plans de notre chaman.
L'armée taurene se remit alors en marche à la rivière de la ville, se rapprochant doucement et sûrement du Puit d'Éternité et du campement de leurs alliés elfe.
Pendant plusieurs heures de marche les taurens ne rencontrèrent toujours aucune opposition, jusqu'à ce qu'ils arrivèrent en haut d'une falaise, où en contrebas ils pouvaient voir l'immense puit de magie arcanique, à son bord se trouvait la ville connu sous le nom de Zin'Azshari
Grouillante d' activité... De la Légion.


Zin'Ashari


La vision de cette ville corrompu et emplie d'énergie pétrifia même le plus stoïque des Braves. (Les grunts pour les taurens)
Des chuchotements de doute commencèrent à naître dans les rangs.
Huln se doutant de ce genre de réaction monta sur un perchoir rocheux pour être à la vue de tous, et fit disparaître le doute en un mouvement de bras et en tapant puissamment du sabot sur la pierre.

Il déclara alors d'une voix forte et assuré "Mes frères et mes soeurs  ! Je comprend qu'à la vue de notre ennemi certains peuvent pâlir de peur mais pensez... Pensez à vos familles qui attendent à votre retour, pensez que si nous plions le genoux et rentrons dans nos chaumières par peur de notre défaite que ces monstruosités arriveront au pas de notre porte un jour ou l'autre. Alors me cédons pas à la panique ! Gonflons notre torse et préparons nos lames  ! Montrons la force et la gloire du peuple tauren  ! Nous me plierons pas  ! Pour Azeroth  !"


Et ces alors qu'un silence se fit, avant que Nakoe ne le brise en haranguant son chef suivit par la foule en liesse.



"POUR HULN HAUT-ROC  ! POUR AZEROTH"


Nakoe avait trouvé un chef digne de son peuple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Jeu 16 Nov - 20:10

Une fois les foules galvanisés et prêtes pour le combat, les taurens s’attelèrent à la recherche du campement des rebelles elfes depuis leur promontoire. L'un des chamans aperçut avec sa seconde vue le campement de leurs alliés, ainsi Huln déclara l'ordre de marche et l'armée se remit alors en route.

Mais malheureusement leur itinéraire devait les faire passer par l'un des quartiers occupés par la Légion, les taurens étaient prêts à combattre ces créatures venu d'un autre-monde. Mais là aussi étrangement ils n'y avaient encore aucune trace des démons, seulement la trace indélébile de leur corruption sur l'environnement et un air pesant dans atmosphére.
Nakoe se doutait que cela ne présager toujours rien de bon, il avait pu expérimenter une embuscade de ce type quelques heures plus tôt.  
Néanmoins, ils devaient obligatoirement passer par là pour rejoindre le campement de base de la résistance se trouvant de l'autre coté de la ville, de l'autre coté d'une veinule du Puit d'éternité et à plusieurs lieux de là, au centre même des forets primordiales caché à la vue des démons.

La traversée de la ville se fait étrangement sans aucunes encombres, jusqu'à ce que la troupe se retrouve face à la veinule en question du puit, faisant la frontière entre la ville et le début de la foret. Il n'y avait qu'un seul moyen de passer de l'autre coté, un immense pont aux bases solides et à l'air très peu délabré. Les taurens confiants et n'ayant toujours pas combattu sur le trajet s’engagèrent en majorité sur le pont, c'est alors à ce moment que les démons décidèrent de passer à l'attaque !

Tandis que la quasi-totalité de l'armée tauren se trouvait sur le pont, des dizaines de portails apparurent de chaque coté des deux rives, crachant par centaines les démons, allant de du puissant gangregarde au minuscule diablotin. Ils formèrent deux immenses masses grouillantes bloquant de part et d'autres les taurens sur le pont. Nakoe parmi le reste des troupes se dit que l'heure du combat avait sonné, il était prêt à se battre !

C'est alors qu'un énième portail bien plus gros que les autres s'ouvrit, là il n'en sorti pas des dizaines et des dizaines de démons mineurs... Mais un immense Seigneur des Abîmes d'une dizaines de mètres de haut, à l'épaisse armure à l'air impénétrable et à la hache tellement immense qu'elle pouvait trancher un tauren comme un simple fétu de paille.

Notre chaman comprit alors qu'il ne pouvait s'agir que de l’instigateur de cette embuscade,
un commandant de la Légion tristement connu sous le nom de Argaloth le Tortionnaire.

Argaloth le Tortionnaire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Ven 17 Nov - 20:28

L'imposant Seigneur des Abîmes paradait en haranguant ses troupes, faisant des allers-retours dos à l'armée tauren, signe d'un manque de respect flagrant jusqu'à ce que son regard se porte enfin sur eux. Il s'exclama alors d'un voix grave d'outre-tombe, pouvant s'entendre dans toute la vallée.




"Alors se sont ces misérables taurens qui ont réussi à battre mon stupide laquais. Vous avez l'air de petits soldats de bois que j'écrase et que je réduis en poussière mais je peux dire que vous m'avez surpris... vous avez réussi à battre l'un de plus lieutenants. Je ne m'y attendais pas de la part de petite raclure comme vous.
Je me suis alors penché sur la question et je vous ai observé pendant quelques heures et j'étais agréablement choqué de vous voir évoluer en ces lieux de destruction que j'ai moi-même causé. En partie tout du moins. Vous pouvez peut-être offrir un meilleur divertissement à mes soldats et à moi, car ces pitoyables elfes ne sont que des microbes, un apéritif au mieux. Bon trêve de discussion ! écrasons ces insectes ! Gangregarde en avant !"

Les masses grouillantes de démons chargèrent alors les lignes taurens, les portes-Boucliers en premières lignes et les lanceurs de sort en second rideaux. Dans un fracas à l'unisson, tout les taurens tapèrent ensemble du sabot sur le pont, tous en rythme et unis.
Le choc commença.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Lun 20 Nov - 20:03

Les épées s'entrechoquèrent dans un fracas assourdissant, les lignes taurens résistaient inexorablement aux flots de démons venant s'empaler sur leurs lances.
La force et l'endurance des taurens fit des ravages dans les troupes maléfique jusqu'à ce que les démons mineurs firent place à des unités de choc, d'imposants gangregarde du gabarit égale à ceux des taurens qui leurs offrirent des combats bien plus ardues.



Pendant les combats Huln se démarqua en tuant à la pelle ces mêmes démons, leurs crânes finissaient tous écrasés sous les puissants sabots du chef de tribu.
Des gangregardes tentèrent bien de le retenir mais ils répartirent bredouilles mais sans leurs têtes.

Tandis que son côté le valeureux Nakoe faisait danser les éléments autour de lui, en harmonie avec eux il lança une pluie d'éclair et de feu sur les démons.
Voyant ses troupes reculés petit à petit face à la hardiesse et la maîtrise tauréne. Alganoth frappa sa lance sur le sol et c'est alors que tous les démons reculèrent de plusieurs pas jusqu'à ce qu'un d'entre-deux ne soit en prise avec les taurens.

Il s'exclama ensuite "Vous causez beaucoup de tort à mon armée vous savez misérables porceaux. Dans ma grande mansuétude je vous propose une chose que vous ne pouvez refuser, un duel entre moi et TOUTE votre armée. Si vous réussissez mes soldats vous laisseront passer."

L'un de ses gangregardes le regardant ensuite d'une voix soumise "Seigneur vous êtes sur que le Profanateur n'accepte cela...  ?"

Il sourit alors d'une manière machiavélique avant qu'il ne charge les lignes taurénes en rugissant, éventrant au passage le gangregarde qui avait douté de sa décision.

"Ce n'est pas comme si vous n'avez pas le choix  !"

Les portes-boucliers furent les 1er touchés et s'envolèrent à une dizaine de mètres plus loin, ils ne pouvaient rien faire face à une force aussi colossale. Le seigneur des Abîmes cause des pertes énormes dans la légion tauren, fauchant les braves comme de la mauvaise herbes.
Les cadavres s'accumulaient autour de l'énorme démon.
Les taurens étaient impuissant face à une tel force de rage et de colère..



Voyant que ses frères et lui ne pouvaient rien faire Huln dans un rage folle chargea le démon.
Dans une colère noir sa force s'en trouva décuplé, il lança sa lance en plein dans l'armure du Seigneur de abîmes qui se brisa sous le choc. Le géant tituba légèrement face à la puissance du coup, mais d'un revers de main il renvoya Huln à l'autre bout du pont. Visiblement vexé par ce coup, Alganoth pris de plus en plus de plaisir à achever les soldats taurens.

Mais une voix s'exclama alors "Misérable démon combat une personne de ta force, sinon tu n'es en rien digne de diriger ta horde de sauvages monstres." c'était Nakoe qui faisait face à Alganoth.
Le géant le jugea de toute sa hauteur avant de lui répondre "Voyons ce que tu as dans le ventre alors". Il fracassa alors furieusement sa lance à l'emplacement où se trouvait le chaman qui esquiva difficilement. Des dizaines de coups comme celui-ci suivirent, Nakoe ayant de plus de mal à les éviter. Le combat penchait très clairement à l'avantage du Seigneur des Abîmes. Nakoe tenta tant bien que mal à taper le géant de son marteau de guerre mais cela ne semblait guère faire d'effet, et ce moment d'inattention causa sa perte. Alganoth le transperça de sa lance dans son flanc, Nakoe tituba... Et le géant le saisit  dans sa main et le fit subir le feu gangrenée.
Le tauren fut alors transpercer de part et d'autre, et en partie brûlé.

"Tu parles moins petit chaman maintenant"
ria-t-il sa salive puante arrivant jusqu'au museau du tauren.
Nakoe sourit alors en signe de réponse.

"Pourquoi souris- tu pitoyable créature !  Tu es aux portes de la mort et je compte bien te faire souffrir encore un peu ! Je demanderai ensuite à mes chiens de se nourrir de ton cadavre !
Tu vois ton peuple mourir sous tes yeux et tu souris ! Je savais que vous étiez un peuple stupide mais pas à ce point"

Il s'éclata ensuite d'un rire gras.

D'une voix fébrile le chaman lui répondit "C'est toi qui est stupide... Tu es tombé dans le panneau... Un bon coup de totem il n'y a que cela de vrai"

Le totem de Nakoe se mit alors à crepiter de minuscules étincelles d'électricité...

(Quelques instants plus tôt)

Huln et Nakoe regardaient le seigneur des l'Abime en train de combattre les troupes taurens.
"chef j'ai un plan. Vous n’avez qu'à briser son armure je m'occupe du reste"

Huln le regarda un instant et ne fit qu'un signe de tête en réponse avant qu'il ne bondisse dans le combat face à Alganoth.

(Maintenant)


Les cieux au-dessus de l'imposant démon s'assombrirent soudainement, les nuages passant d'un blanc laiteux à un noir agressif emplie d'éclair.



"Que.. Quoi !? " s'écria Alganoth n'arrivant pas à comprendre.
Le Tonnerre s'abattit alors sur le Seigneur de l'abîme, brûlant son épaisse peau et éclatant son crâne sous le choc.
L'énorme carcasse du démon s'écrasa alors sur le sol sans vie... Nakoe tomba lui aussi non loin de son adversaire sans une once de vie..

L'humble Nakoe Courbe-Rive avait donné sa vie pour permettre à l'armée tauren de rejoindre les forces elfiques.
Et c'est en son honneur que sa tribu se renomma "Corne-Tonnerre" le cœur de l'orage...


(C'est ainsi que je termine les bases de l'histoire des Corne-Tonnerre en espérant que cela vous ai plu)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tarn

avatar

Messages : 86
Date d'inscription : 14/08/2016
Age : 19
Localisation : Mulgore

MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   Mar 26 Déc - 10:47


Ainsi la tribu récemment renommé Corne-Tonnerre fut divisé en deux parties : plusieurs braves de la tribu ayant suivi Nakoe dans le rassemblement des clans et l’autre principalement constituée de femme et d’enfant, dont le plus jeune fils du chaman, resté à Haut-roc.

Les Corne-Tonnerre restés à leurs foyers eurent vent des exploits de leur chef, qui a permis aux taurens de rejoindre la résistance elfique. Les semaines et les mois passèrent sans que les civils n’aient de nouvelles des braves partis plus tôt au combat. Mais soudain un jour, la terre se mis à trembler, les montagnes vibraient et des crevasses abyssales firent leurs apparitions tout autour de la chaine de montagne qui constitut Haut-roc. Les taurens se mirent à l’abris et ce n’est que plusieurs heures après le cataclysme qu’ils s’aperçurent qu’il n’était plus sur le continent. On pouvait percevoir depuis le Mont des Esprits (plus haute montagne de la région) l’océan s’étendrent à des lieux à la ronde… Autre phénomène étrange, les bois de certains taurens se mirent sensiblement à changer, devenant bien plus imposant ressemblant désormais à des ramures d’élan. Ce changement débuta à partir de la tribu principale, les Haut-roc eux-mêmes et cela se répandit rapidement aux autres tribus restées à Haut-roc dont les Corne-Tonnerre. Les jeunes enfants ne savaient plus vraiment marcher avec l’apparition de tels ornements sur leurs têtes, tandis que leurs parents se demandait la raison de ce changement. Bien des mois plus tard, on nous indiqua l’arrivée du légendaire Huln à Totem-Du-Tonnerre qui expliqua la raison de tous ces phénomènes étranges comme « La légion et la chute du Puit d’éternité » ou encore le don de « Cénarius » leur offrant un pouvoir de guérison et une endurance exacerbé.



Ces événements menèrent à la séparation de la tribu Corne-Tonnerre, les deux parties se développèrent en parallèle et avec le temps des différences de cultures apparaissaient.
Les taurens étant partis au front étaient principalement composés de braves (tant femme que d’homme) donc bien plus versé dans l’art du combat et de la chasse. Le plus grand fils du Mande-Foudre, Ruka (ayant suivi son père) devint alors le nouveau chef de ce groupe de guerrier isolé du reste de la tribu. Ruka ne possédait pas la sagesse ni les pouvoirs chamaniques de son père, mais était tout comme lui un excellent meneur d’homme et un belluaire de renom.

En effet, il avait la capacité à dresser les plus imposantes bêtes sauvages, faisant d’énorme ours ou loups ses animaux de compagnie. D’une nature fougueuse et combattante il fit rapidement forgé lui et ses hommes une réputation d’un groupe d’excellent brave mais surtout des meilleurs chasseurs taurens. Plaçant pour les siècles à venir les Corne-Tonnerre parmi les meilleurs traqueurs et dresseurs taurens existant. Sa descendance prit alors sa suite à la tête de la tribu. Contrairement aux restes des tribus qui préféraient une vie de nomade pour éviter de nombreux dangers, les Corne-Tonnerre préférèrent s’établir dans les collines à la frontière des vertes plaines de Mulgore et de l’épaisse jungle de Férélas, hors de portée de leurs ennemies centaures. Ils y fondirent un petit village prospère appelait « Sabot-Foudroyant » qui accueilli tous les taurens qui le souhaitaient, tout en partant à la chasse aux Kodos et à la traque des centaures qui s’approchaient trop près de leur village.




Il s’ensuivit des siècles de vie prospère pour la tribu, sous l’égide des descendants de Nakoe accompagné des anciens du village qui conseillaient habilement le chef en place. Plusieurs années avant l’ouverture de la porte des Ténèbres, (aux alentours de -40 et -30) la chef était à l’époque Taratha Corne-Tonnerre. C’était une tauréne reconnue pour sa grande sagesse et aussi sa très bonne maitrise des éléments à l’instar de son ancêtre Nakoe. Elle eut des jumeaux qu’elle nomma Tarn et Nialaa avec le brave Tarok. Ces deux enfants vécurent leurs premières années dans la prospérité de leur petit village, jusqu’à une importante attaque de centaure qui rasa le petit village prospère (aux alentours de -20). Les réfugiés n’eurent qu’une seule solution, fuir. C’est ainsi que commença l’exode de la tribu comme tous les autres taurens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les origines Corne-Tonnerre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les origines Corne-Tonnerre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Escadron Loups de Guerre :: Activité jeu de rôle de la guilde :: Récits Rp divers-
Sauter vers: